Rio Tinto devient majoritaire dans le canadien Ivanhoe après un long combat

Publié le 24/01/2012 à 11:00

Rio Tinto devient majoritaire dans le canadien Ivanhoe après un long combat

Publié le 24/01/2012 à 11:00

Par AFP

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a annoncé mardi être devenu majoritaire dans le groupe canadien Ivanhoe Mines, remportant ainsi un long bras de fer lié à l'exploitation de l'immense mine de cuivre et d'or d'Oyu Tolgoi en Mongolie.


Dans un communiqué, Rio Tinto a annoncé détenir 51% des parts d'Ivanhoe grâce à l'achat de 2% de parts supplémentaires avant "une phase très importante dans le développement d'Oyu Tolgoi" dont l'exploitation doit débuter au second semestre 2012.


Cette mine est détenue aux deux tiers par Ivanhoe, le gouvernement de Mongolie possédant de son côté 34% du capital.


Le début de la commercialisation de cuivre extrait de la mine est prévu "dans la première partie de 2013", a souligné Rio Tinto.


Le groupe a précisé avoir acheté ces derniers jours 15,1 millions d'actions pour un total de 302 millions de dollars canadiens (environ 298 millions USD ou 230 millions d'euros).


Rio Tinto avait bénéficié le mois dernier de l'arbitrage d'un médiateur dans un vieux conflit l'opposant à Ivanhoe, ce qui lui a permis d'augmenter sa participation au delà des 49% qu'il détenait.


Ivanhoe avait introduit en 2010 un plan de défense de son capital pour tenter d'empêcher Rio Tinto d'en acquérir la majorité. Mais le groupe anglo-australien avait contesté cette disposition, estimant qu'elle lésait ses intérêts.


Les deux groupes avaient conclu en 2006 un partenariat stratégique visant à développer la mine d'Oyu Tolgoi, qui prévoyait une montée progressive du premier au capital du second. Rio Tinto a investi plus de 4 milliards de dollars US dans le groupe canadien.


Oyu Tolgoi, "la colline turquoise", située dans le sud du désert de Gobi, devrait produire jusqu'à 450.000 tonnes de cuivre par an, ainsi que 330.000 onces d'or, représentant une manne pour la Mongolie, ancien pays satellite de l'Union soviétique converti au capitalisme il y a une vingtaine d'années.


Les infrastructures de la mine sont actuellement achevées à 70%, a indiqué mardi Rio Tinto.


Il a rappelé posséder "un droit anti-dilution" lui permettant d'acquérir de nouvelles actions d'Invanhoe pour y maintenir sa part globale.


Après l'annonce, Rio Tinto perdait 0,91% à 3.702 pence vers 15H40 GMT à la Bourse de Londres, dans un marché en baisse de 0,65%.

Sur le même sujet

Saputo prend une grosse bouchée en Australie

27/10/2017

Une acquisition stratégique qui permet à la multinationale montréalaise de se positionner pour l'Asie.

Aldo renonce à une acquisition annoncée en grande pompe

23/10/2017 | Martin Jolicoeur

Annoncée en grande pompe en août dernier, l’acquisition de l’américaine Camuto Group a finalement avorté.

À la une

À surveiller: New Look, Fiera et Dollarama

Il y a 18 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de New Look, Fiera Capital et Dollarama?

10 choses à savoir jeudi

Le Canada, le plus endetté au monde, devenez riches pour moins de 100$, cette trottinette-char d'assaut va inspirer BRP!

Budget du Québec: mais pourquoi se met-on toujours à risque?

22/11/2017 | François Pouliot

BLOGUE. L'utilisation de la réserve budgétaire est une grande imprudence. À qui la faute? À nous.