Rio Tinto devient majoritaire dans le canadien Ivanhoe après un long combat

Publié le 24/01/2012 à 11:00

Rio Tinto devient majoritaire dans le canadien Ivanhoe après un long combat

Publié le 24/01/2012 à 11:00

Par AFP

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a annoncé mardi être devenu majoritaire dans le groupe canadien Ivanhoe Mines, remportant ainsi un long bras de fer lié à l'exploitation de l'immense mine de cuivre et d'or d'Oyu Tolgoi en Mongolie.


Dans un communiqué, Rio Tinto a annoncé détenir 51% des parts d'Ivanhoe grâce à l'achat de 2% de parts supplémentaires avant "une phase très importante dans le développement d'Oyu Tolgoi" dont l'exploitation doit débuter au second semestre 2012.


Cette mine est détenue aux deux tiers par Ivanhoe, le gouvernement de Mongolie possédant de son côté 34% du capital.


Le début de la commercialisation de cuivre extrait de la mine est prévu "dans la première partie de 2013", a souligné Rio Tinto.


Le groupe a précisé avoir acheté ces derniers jours 15,1 millions d'actions pour un total de 302 millions de dollars canadiens (environ 298 millions USD ou 230 millions d'euros).


Rio Tinto avait bénéficié le mois dernier de l'arbitrage d'un médiateur dans un vieux conflit l'opposant à Ivanhoe, ce qui lui a permis d'augmenter sa participation au delà des 49% qu'il détenait.


Ivanhoe avait introduit en 2010 un plan de défense de son capital pour tenter d'empêcher Rio Tinto d'en acquérir la majorité. Mais le groupe anglo-australien avait contesté cette disposition, estimant qu'elle lésait ses intérêts.


Les deux groupes avaient conclu en 2006 un partenariat stratégique visant à développer la mine d'Oyu Tolgoi, qui prévoyait une montée progressive du premier au capital du second. Rio Tinto a investi plus de 4 milliards de dollars US dans le groupe canadien.


Oyu Tolgoi, "la colline turquoise", située dans le sud du désert de Gobi, devrait produire jusqu'à 450.000 tonnes de cuivre par an, ainsi que 330.000 onces d'or, représentant une manne pour la Mongolie, ancien pays satellite de l'Union soviétique converti au capitalisme il y a une vingtaine d'années.


Les infrastructures de la mine sont actuellement achevées à 70%, a indiqué mardi Rio Tinto.


Il a rappelé posséder "un droit anti-dilution" lui permettant d'acquérir de nouvelles actions d'Invanhoe pour y maintenir sa part globale.


Après l'annonce, Rio Tinto perdait 0,91% à 3.702 pence vers 15H40 GMT à la Bourse de Londres, dans un marché en baisse de 0,65%.


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Stingray réclame la fin des subventions aux sociétés étrangères

Mis à jour le 21/06/2017 | Martin Jolicoeur

Ça suffit les subventions aux entreprises étrangères, s'insurge le président de Stingray, Eric Boyko.

Des nouvelles des cabinets

Édition du 03 Juin 2017 | Anne Gaignaire

Norton Rose Fulbright : nouvelle associée directrice à QuébecMalgré un «marché très compétitif», le cabinet ...

À la une

Top 10 des PDG les mieux payés du Québec

23/06/2017 | Charles Desgroseilliers

La rémunération des dirigeants de Bombardier a bien fait jaser. Mais qui sont les autres PDG les mieux payés du Québec?

La nouvelle concurrence chinoise fera très mal

24/06/2017 | François Normand

ANALYSE - La Chine veut produire les meilleurs produits manufacturiers au monde dans 10 secteurs d'ici 2049.

Vidéo: la diversification, le meilleur ami de l'investisseur

24/06/2017 | Denis Lalonde

La saine diversification d'un portefeuille de titres boursiers et obligataires permet d'éviter des erreurs coûteuses.