Produits forestiers Résolu redémarre son usine de Dolbeau

Publié le 24/08/2012 à 08:54, mis à jour le 24/08/2012 à 14:03

Produits forestiers Résolu redémarre son usine de Dolbeau

Publié le 24/08/2012 à 08:54, mis à jour le 24/08/2012 à 14:03

Par La Presse Canadienne

La compagnie Produits forestiers Résolu (TSX: RFP) a annoncé le redémarrage dans les prochaines semaines de son usine de papier de Dolbeau-Mistassini, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.


Grâce à des investissements de plus de 20 millions $, environ la moitié des 250 travailleurs de l'usine, fermée depuis deux ans, devraient être rappelés d'ici la mi-septembre.


La décision de rouvrir l'usine fait suite à une entente avec Hydro-Québec pour la vente de l'électricité produite à sa centrale de cogénération.


"Ce litige avec Hydro était majeur, et la question devait absolument être réglée pour permettre la réouverture de l'usine", a dit le vice-président du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP), Renaud Gagné.


Le dirigeant syndical se dit optimiste malgré la grande concurrence qui caractérise l'industrie.


L'usine de Dolbeau-Mistassini produira du papier d'impression commerciale surcalandré, pour les revues et magazines notamment.


Selon M. Gagné, ce sont les installations les plus modernes et performantes qui ont les meilleures chances de survie.


Cette bonne nouvelle pour Dolbeau-Mistassini crée de l'appréhension à l'usine Laurentide de Papiers forestiers Résolu, à Shawinigan. Les installations y sont désuètes et on craint pour l'avenir de l'usine du secteur de Grand-Mère. Les emplois de quelque 160 travailleurs sont ainsi fragilisés, estime le vice-président du SCEP.


"L'entreprise laisse entendre qu'elle pourrait fermer une machine à Grand-Mère, mais rien n'a été annoncé officiellement, a précisé Renaud Gagné. Le syndicat ne veut pas être prophète de malheur, mais la capacité du marché est bien mince."

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Se réinventer par nécessité

Édition du 31 Mai 2014 | Suzanne Dansereau

S'il y a une industrie qui n'a pas le choix de se métamorphoser, c'est bien celle des pâtes et papiers. Depuis 2000, ...

Domtar vend ses activités d'Ariva aux États-Unis

22/07/2013

La société papetière québécoise Domtar vend les activités d'Ariva aux ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La CIBC bat les attentes, mais la perte des cartes Aeroplan heurte sa croissance

Il y a 33 minutes | lesaffaires.com

La cinquième banque du pays profite de la croissance de la gestion de patrimoine, mais recule dans le secteur du détail.

Vendre Tim ou garder King Hortons? Tout un dilemme

Les actionnaires se font offrir un prix d’or pour Tim Hortons. Doivent-ils vendre ou rester actionnaire de King Hortons?

Et si vous partagiez votre poste de travail...

BLOGUE. Le 9@5 du lundi au vendredi? Ça fait tellement 20e siècle! Aujourd'hui, le travail se métamorphose.