Pipeline Enbridge: Québec veut s'en mêler

Publié le 14/11/2012 à 15:57

Pipeline Enbridge: Québec veut s'en mêler

Publié le 14/11/2012 à 15:57

Par La Presse Canadienne

Évoquant la gouvernance souverainiste, le Québec veut faire respecter ses règles environnementales envers un projet de pipeline qui transporterait du pétrole albertain jusqu'à Montréal.


Le ministre de l'Environnement, Daniel Breton, a déclaré qu'avant de prendre une décision, il souhaite avoir plus d'information sur le projet de la société Enbridge, qui veut inverser le flux d'un pipeline reliant déjà Montréal à North Westover, en Ontario.


M. Breton a indiqué qu'il souhaite que le Québec participe à des consultations de l'Office national de l'énergie (ONE), une agence fédérale qui relève d'Ottawa.


Le ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Alexandre Cloutier, a affirmé que le Québec a l'intention de faire respecter ses lois environnementales dans ce dossier.


L'environnement est une compétence partagée entre Ottawa et les provinces.


M. Cloutier a expliqué que le projet d'Enbridge est l'occasion de mettre en pratique la gouvernance souverainiste.


M. Cloutier a notamment soutenu qu'Ottawa s'est récemment désengagé de ses responsabilités en matière d'évaluation environnementale, un vide que le Québec pourrait combler, en fonction des moyens à sa disposition.


"Vous nous demandez si on va prendre nos responsabilités en matière environnementale devant le désengagement du gouvernement fédéral, a-t-il dit aux journalistes. La gouvernance souverainiste, c'est exactement d'occuper l'ensemble de nos champs de compétences et on va s'assurer qu'il y a des mesures environnementales qui soient appropriées."

Sur le même sujet

Ces étudiants montréalais ont obtenu 30 000 $ pour fabriquer du pot biosynthétique

19/09/2014 | Julien Brault

Nombreux sont les étudiants de 2e et 3e cycle qui expérimentent avec le pot. Deux Montréalais en ont fait une start-up.

60 secondes avec: André Poulin, directeur général de Destination centre-ville

Édition du 20 Septembre 2014 | Martin Jolicoeur

Pour réduire la congestion au centre-ville de Montréal, certains suggèrent d'y interdire la circulation de camions ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les acquisitions, une force positive pour la Bourse

Tant que les taux seront bas et que les sociétés auront du capital à déployer, les transactions stimuleront les cours.

Êtes-vous vraiment utile à votre équipe?

Il y a 5 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Au travail, des équipes sont plus efficaces que d’autres. Et si ça ne tenait qu'à vous, dans le fond...

Mooney: pourquoi je reste positif à long terme envers la Bourse

Édition du 13 Septembre 2014 | Bernard Mooney

En dépit des manchettes négatives et des craintes géopolitiques, il ne faut jamais oublier le portrait global.