Mandat de grève à l'aluminerie de Bécancour

Publié le 21/11/2012 à 14:44, mis à jour le 21/11/2012 à 16:19

Mandat de grève à l'aluminerie de Bécancour

Publié le 21/11/2012 à 14:44, mis à jour le 21/11/2012 à 16:19

Par Les Affaires

Réunis en assemblée hier et ce matin, les travailleurs de l’aluminerie Bécancour, propriété de Alcoa et Rio Tinto Alcan, ont voté un mandat de grève. Le mandat peut être exercé au moment jugé opportun, à partir de demain.


Les travailleurs ont rejeté massivement la récente offre de l’employeur, estimant qu’on y demande trop de concessions de la part des quelque 900 travailleurs. « En 2009, nous avions accepté de faire des concessions, c’était en plein pendant la crise. Maintenant la crise est passée et on s’attendait à un retour d’ascenseur. L’aluminium est un secteur d’avenir où la demande devrait être au rendez-vous pendant les prochaines années. L’employeur ne tient pas compte des efforts qui ont été faits et ne répond pas aux principales revendications des travailleurs. », fait valoir le président de la section locale 9700, Clément Masse.


La convention collective arrive à échéance le 22 novembre, date à laquelle les travailleurs auront le droit légal de grève et l’employeur celui de lockout. « Depuis deux jours, c’est de la détermination que je vois dans le visage des membres. La balle est maintenant dans le camp de l’employeur, nous sommes tout à fait disposés à reprendre la négociation. Notre objectif n’est pas de faire la grève, mais d’avoir un bon contrat négocié », conclut Clément Masse.


Le taux de participation au vote a été très élevé, à 96 %. Et le mandat de grève est sans équivoque. Plus de 90 % des 873 travailleurs d’usine ont donné un mandat de grève à leur exécutif. Les autres employés, moins nombreux, ont voté majoritairement pour la grève, mais dans une proportion moins élevée.


Avec Le Courrier du Sud


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

COP21: les fabricants nord-américains d'aluminium font pression sur la Chine

30/11/2015 | François Normand

L'industrie de l'aluminium demande à Ottawa et Washington de contraindre la Chine à décarboniser son secteur.

«La Chine envahit nos marchés historiques» - Jean Simard, de l'Association de l'aluminium du Canada

Édition du 14 Novembre 2015 | François Normand

ENTREVUE 60 SECONDES. La concurrence chinoise fait très mal aux alumineries américaines, ce qui explique en grande ...

À la une

Rona: du maraudage à prévoir chez les marchands affiliés

Il y a 29 minutes | La Presse Canadienne

Lowe's aura la chance de faire ses preuves auprès des marchands affiliés de Rona, mais...

Obama propose de taxer le baril de pétrole dans son dernier budget

13:24 | AFP

Barack Obama a présenté mardi son ultime budget. Parmi ses propositions, une taxe de 10$ sur le pétrole.

Saint-Valentin: la revanche des célibataires

BLOGUE. La Saint-Valentin, c’est la seule journée de l’année où les couples sont désavantagés financièrement.