Le pétrole monte, soutenu par l'Agence internationale de l'énergie et l'OPEP

Publié le 13/09/2017 à 08:07

Le pétrole monte, soutenu par l'Agence internationale de l'énergie et l'OPEP

Publié le 13/09/2017 à 08:07

Par AFP

Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) se montrent plus optimistes sur la demande en 2017.


Vers 10H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 54,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de mardi.


Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat d'octobre gagnait 50 cents à 48,73 dollars.


La demande mondiale de pétrole devrait augmenter de 1,6 million de barils par jour en 2017, a estimé l'AIE dans son rapport mensuel publié mercredi, revoyant ainsi en hausse de 0,1 million de barils par jour ses estimations d'août.


«Cette augmentation est principalement due à une révision en nette hausse de la demande du deuxième trimestre. L'AIE prévoit désormais une baisse de la demande au troisième trimestre, ce qui nous paraît inattendu et extrême, et pourrait mener à de futures révisions à la hausse», a estimé Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.


L'Opep avait fait état mardi d'une baisse de la production de ses pays membres en août et avait également revu à la hausse la demande pour 2017.


«Les marchés ont poussé un soupir de soulagement en voyant l'Opep enfin ralentir sa production, qui augmentait depuis mars», ont résumé les analystes de PVM.


Le cartel est engagé avec d'autres producteurs, dont la Russie, dans un accord de limitation des extractions qui les engagent jusqu'en mars 2018.


Mais après des niveaux d'adhésion aux objectifs de production très élevés en début d'année, l'Opep augmentait peu à peu ses extractions depuis plusieurs mois.


Par ailleurs, le Département américain de l'Energie (DoE) publiera en cours de séance européenne son rapport hebdomadaire sur les réserves des Etats-Unis.


Pour la semaine achevée le 8 septembre, les réserves de brut pourraient avoir augmenté de 4,91 millions de barils tandis que celles d'essence auraient baissé de 2,25 million de barils, comme celles de produits distillés, selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg et actualisé en cours de séance européenne.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier

Sur le même sujet

Énergie : des microgrids pour réduire les coûts de production des minières

25/09/2017 |

Cet article du site spécialisé en technologies propres Clean Technica, brosse un portrait de ...

Initié: Un dirigeant d’Innergex vend 20% de sa participation

21/09/2017 | Stéphane Rolland

Les déclarations d’initiés permettent de savoir ce que font les dirigeants à la Bourse.

À la une

Souffrez-vous du terrible effet Zeigarnik?

Mis à jour il y a 41 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il s'agit d'un mal insidieux, qui frappe à peu près chacun de nous à notre insu. Voici comment vous en prémunir.

Uber sur le point de quitter le Québec

Il y a 17 minutes | La Presse Canadienne

De nouvelles obligations imposées par Québec motivent le départ de la controversée société.

«C'est une des choses qui tuent les studios de jeux vidéo»

25/09/2017 | Denis Lalonde

Voici la réalité des studios indépendants, ou indies, dans le jargon de l'industrie...