La mine Jeffrey, nouveau lieu de simulation de la planète Mars?

Publié le 25/11/2012 à 12:56, mis à jour le 25/11/2012 à 13:05

La mine Jeffrey, nouveau lieu de simulation de la planète Mars?

Publié le 25/11/2012 à 12:56, mis à jour le 25/11/2012 à 13:05

Par La Presse Canadienne

La mine Jeffrey, la dernière mine d'amiante du pays procédant désormais à la fermeture de ses installations, pourrait endosser un nouveau rôle plus céleste, en tant que site d'essais... pour la planète Mars.


Les installations minières québécoises ont récemment accueilli près d'une vingtaine de scientifiques pour une mission de simulation d'environnement martien menée par l'Agence spatiale canadienne (ASC).


Les scientifiques de quatre universités ont effectué deux déplacements dans la région d'Asbestos, cette année et l'an dernier, accompagnés par un petit robot.


Selon Ed Cloutis, un professeur de l'Université de Winnipeg qui a participé au projet, il existe certainement des régions de la planète rouge qui ressemblent fortement à ce qui existe à la mine Jeffrey.


Cette nouvelle vocation ne viendra cependant pas remplacer l'industrie autrefois toute-puissante de l'amiante comme centre économique vital de la région.


La mine comptait sur un prêt gouvernemental de 58 M$ pour effectuer des rénovations et poursuivre ses opérations. La simulation de mission martienne, dans son ensemble, aura coûté 800 000 $, et certains responsables locaux, y compris le directeur général de la ville, ne semblaient pas être au courant de l'existence du projet lorsqu'ils ont été contactés par La Presse Canadienne.


Le but du projet était de simuler le plus fidèlement possible une mission robotisée sur Mars pour détecter la présence de méthane et d'en déterminer la source.


Selon M. Cloutis, un expert en géologie planétaire, les missions scientifiques dans la région d'Asbestos pourraient représenter le billet d'embarquement du Canada pour de futurs voyages vers Mars.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Dette: pas d'accord entre l'Argentine et les fonds «vautours»

30/07/2014 | AFP

L'Argentine et les fonds spéculatifs ne sont pas parvenus à se mettre d'accord mercredi à New York ...

Bombardier reçoit une commande de cinq biturbopropulseurs Q400 NextGen

30/07/2014

La valeur de la transaction est estimée à environ 168 millions $ US.

Barrick Gold affiche un bénéfice en baisse et déçoit les analystes

Le producteur d'or Barrick Gold a affiché un bénéfice ajusté de 159 M $US pour son deuxième trimestre.