Kintavar récolte 2,5 M$ pour son projet de cuivre près de Mont-Laurier

Publié le 09/04/2018 à 11:48

Kintavar récolte 2,5 M$ pour son projet de cuivre près de Mont-Laurier

Publié le 09/04/2018 à 11:48

Par François Normand

La société junior d’exploration minière Kintavar exploration (KTR; 0,45$) obtient un financement de 2,5 millions de dollars de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour son projet de cuivre Mitchi au nord de Mont-Laurier, dans les Laurentides.


Kintavar prévoit récolter 12,5 millions supplémentaires dans les prochains mois. La Caisse de dépôt, qui était déjà un actionnaire de la société, pourrait «investir encore dans le projet», affirme à Les Affaires le président de Kintavar, Kiril Mugerman.


Le projet Mitchi est situé à 100 kilomètres au nord de Mont-Laurier. Il s’agit d’un projet de cuivre stratiforme, c’est-à-dire un gisement où les sédiments sont disposés en strates. Kintavar détient 486 titres miniers contigus sur une superficie de 28 177 hectares.


Les dépôts de cuivre stratiforme représentent plus de 20% de la production du métal rouge dans le monde. Actuellement, les plus grosses mines se trouvent en Pologne et en République démocratique du Congo.



Kintavar a plusieurs actionnaires, dont la société d’exploration Géoméga (GMA ; 0,07$), qui a un projet d’exploration de terres rares (Montviel) dans le Nord-du-Québec, des investisseurs de la région de Mitchi, de même que des investisseurs institutionnels comme le Fonds de solidarité FTQ et Desjardins Capital.


Dans les prochains mois, Kintavar amorcera un programme de forage afin d’évaluer le potentiel du dépôt de Mitchi. «Nous espérons démontrer que le dépôt a un potentiel d’au moins un milliard de livres de cuivre, ce qui en ferait un projet important», dit Kiril Mugerman.


Si le forage démontrait ce potentiel, Kintavar pourrait ainsi se retrouver sur l’écran radar d’importants producteurs de cuivre qui pourraient être intéressés à investir dans le projet.


Selon le patron de Kintavar, le projet pourrait aussi un jour aller de l’avant même si le dépôt contenait moins d’un milliard de livres de cuivre.


 

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

SNC-Lavalin: deux premiers analystes se prononcent

Sans l'accord de poursuite différée, SNC-Lavalin devrait se mettre en vente ou fermer son capital, croit l'un d'eux.

La CDPQ s'allie à une firme cofondée par Al Gore

Ils acquièrent ensemble 66% de l'entreprise de technologie financière FNZ.

À la une

C'est le temps de penser à votre planification de fin d'année

C'est le moment d'examiner vos finances et de profiter des possibilités de planification fiscale avant le 31 décembre.

Après les Panama papers, les banques françaises encore épinglées

19/10/2018 | AFP

Trois banques françaises sont à nouveau épinglées par des révélations de presse sur un scandale d'optimisation fiscale.

Les futures vedettes de l'entrepreneuriat

Édition du 20 Octobre 2018 | Kévin Deniau

Elles sont québécoises, émergentes et disposent d'un grand potentiel de développement dans les prochaines années. ...