Infrastructures du Plan Nord: Québec va revoir le modèle d'affaires

Publié le 08/02/2013 à 13:54

Infrastructures du Plan Nord: Québec va revoir le modèle d'affaires

Publié le 08/02/2013 à 13:54

Par La Presse Canadienne

Un autre volet du Plan Nord du gouvernement précédent est en train de voler en éclats, avec la remise en question des projets de construction d'infrastructures destinées aux compagnies minières.


La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a déclaré vendredi qu'elle allait revoir le modèle d'affaires à privilégier entre l'État et les compagnies minières quand il s'agit de leur fournir les infrastructures nécessaires à l'exploitation de la ressource, notamment des voies ferrées.


Québec doit s'assurer d'un accès équitable offert à toutes les minières, a indiqué la ministre, lors de l'étude des crédits annuels de son ministère.


Dans son dernier budget, en mars dernier, l'ex-ministre des Finances, Raymond Bachand, avait annoncé que le CN allait évaluer la possibilité d'investir, avec l'aide de la Caisse de dépôt, dans la construction d'un lien ferroviaire de 800 km au nord de Sept-Îles, une affaire de 3 à 5 milliards $. Un groupe de six minières avait démontré un intérêt pour ce nouvel équipement.


Mais le quotidien Le Devoir rapportait vendredi que le CN mettait le projet sur la glace, ce qui n'a pas semblé préoccuper la ministre, soucieuse de revoir les règles du jeu en ce domaine.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: «évitez d'essayer de prévoir la fin du marché haussier»

Le marché haussier fête son 6e anniversaire. Il a été généreux. Or, tenter de prédire sa fin est une stratégie perdante

La Chine ralentit, le Plan Nord en pâtit

BLOGUE. En Chine, le rythme effréné des années 2000 est chose du passé.

La Société Terminaux Montréal Gateway vendue à un consortium québécois

Mené par Fiera Axium, le consortium comprend Desjardins, Manuvie , le Fonds de solidarité et l'Industrielle Alliance.