Encana affiche un bénéfice de 331 M$

Publié le 21/07/2017 à 17:07

Encana affiche un bénéfice de 331 M$

Publié le 21/07/2017 à 17:07

Par La Presse Canadienne

Une hausse de production pour les produits les plus rentables d'Encana (TSX:EAC) a permis au producteur de pétrole et de gaz naturel d'afficher un bénéfice de 331 millions $ US au deuxième trimestre, ce qui était supérieur aux attentes des analystes.


«Nos actifs de base ont renoué avec la croissance et la production que nous attendions pour le milieu de l'année nous a été livrée à l'avance¢, a expliqué vendredi le chef de la direction, Doug Suttles, lors d'une conférence téléphonique.


«Nous continuons d'améliorer la productivité des puits de l'ensemble de notre portefeuille, et conséquemment, nous nous attendons à ce que nos actifs de base livrent une croissance de 25 à 30 pour cent au quatrième trimestre de 2017, par rapport au quatrième trimestre de 2016.¢


La société de Calgary a affiché vendredi un bénéfice net de 34 cents US par action, en regard d'une perte de 601 millions $ US, ou 71 cents US par action, à la même période l'an dernier.


Son bénéfice d'exploitation s'est chiffré à 18 cents US par action, ce qui était largement supérieur aux attentes des analystes. Ces derniers visaient un bénéfice d'exploitation par action de 4 cents US, selon Thomson Reuters.


Encana a vendu divers actifs jugés non essentiels ces quatre dernières années, afin de réduire sa dette. Sa production est ainsi passée de l'équivalent de 528 000 barils de pétrole par jour en 2012 à l'équivalent de 353 000 barils par jour l'an dernier.


Dans ses nouvelles perspectives, Encana s'attend à ce que sa production d'ensemble s'établisse en moyenne à environ 315 000 barils par jour cette année, grâce à la croissance de ses quatre régions clés de production de base. Celles-ci sont les formations de Montney et de Duvernay, respectivement dans le nord-est de la Colombie-Britannique et en Alberta, ainsi que la zone schisteuse d'Eagle Ford et la formation du Permien, au Texas.


Encana a indiqué avoir produit l'équivalent de 316 000 barils de pétrole par jour pour le trimestre clos le 30 juin, ce qui était légèrement supérieur aux prévisions des analystes. Cette production était composée à environ 40 pour cent de naphates comme le pétrole et le condensat et à 60 pour cent de gaz naturel, un profit moins rentable.


Au cours du même trimestre l'an dernier, la production de 368 000 barils par jour était composée à 64 pour cent de gaz naturel.


Encana s'attend à hausser son taux de pétrole et de condensat à environ 41 pour cent d'ici la fin de 2017.


L'entreprise a maintenu son budget de dépenses en immobilisations pour 2017 entre 1,6 milliard $ US et 1,8 milliard $ US malgré la récente volatilité des prix du pétrole.


 


image

Efficacité énergétique

Vendredi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Encana prévoit générer des flux de trésorerie plus tôt que prévu

L'entreprise estime que sa marge de trésorerie de 2018 atteindra en moyenne 16 $ par baril d’équivalent pétrole.

Encana: prix et production poussent le bénéfice ajusté au premier trimestre

01/05/2018 | AFP

«Nous nous attendons à une forte hausse de la marge sur le pétrole et les condensés pour la deuxième moitié de 2018.»

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

20/09/2018 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

20/09/2018 | lesaffaires.com

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour le 20/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.