Efficacité énergétique: Une conversion au gaz naturel très payante


Édition du 31 Janvier 2015

Efficacité énergétique: Une conversion au gaz naturel très payante


Édition du 31 Janvier 2015

L’an dernier, malgré un hiver beaucoup plus froid que la normale, les Jardiniers du chef a enregistré des économies en frais de chauffage de 50 % grâce à appareils de chauffage à haute efficacité.

L’an dernier, malgré un hiver beaucoup plus froid que la normale, les Jardiniers du chef, une entreprise de Blainville qui fait de la culture en serre, a enregistré des économies en frais de chauffage de 50 %. Comment ? En abandonnant la chaudière au mazout pour des aérothermes à condensation, des appareils de chauffage haute efficacité au gaz naturel qui convertissent 93 % de l’énergie en chaleur.


Il n’en fallait pas plus pour réjouir Pierre-André Daignault, le propriétaire. « J’ai obtenu un retour sur investissement en un an seulement, et en plus, ces appareils donnent moins de soucis que les fournaises. Je n’ai pas à sortir dehors régulièrement pour m’assurer que le réservoir est plein », dit-il. Bref, le chef d’entreprise peut dormir sur ses deux oreilles.


Gain d’espace de production


Pourtant, au début du projet, cette conversion au gaz naturel, qui a eu lieu en 2011, n’était pas un gage de réussite.


« Les aérothermes à condensation, qui récupèrent l’énergie contenue dans la vapeur d’eau des gaz de combustion, sont une technologie très récente qui n’avait pas vraiment été testée dans les serres, un univers corrosif qui aurait pu nuire à la performance des appareils. Or, ce n’a pas été le cas », explique Joey Villeneuve, ingénieur chez Environnement-MJ, qui conseille les Jardiniers du chef en efficacité énergétique.


Autre avantage des aérothermes : suspendus en hauteur, ces appareils économisent de l’espace au sol. « J’ai pu augmenter ma surface de production. Ce n’est pas un gain majeur, mais ça rapporte », dit Pierre-André Daignault.


La ferme maraîchère, qui compte une vingtaine d’employés à l’année et dont les produits se trouvent sur les tables des meilleurs restaurants de Montréal, a bénéficié de subventions pour acheter ces neuf aérothermes, grâce au programme en efficacité énergétique de Gaz Métro.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Bourse: voici les gagnants et perdants de 2017

Voici un survol des dix titres canadiens et québécois qui ont affiché les plus grandes variations au cours de l’année.

Des camions alimentés au gaz naturel liquéfié

13/11/2017 | Les Affaires PRO

GFS Corp annonce un nouveau système intégré, comprenant le stockage et la vaporisation de ...

OPINION Le Québec en bref
Édition du 30 Septembre 2017 | Les Affaires
Gaz naturel: vers une mondialisation du marché ?
Édition du 09 Septembre 2017 | Antoine Dion-Ortega
Un carburant moins polluant dans le port de Montréal
18/05/2017 | François Normand

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

14:38 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour à 15:42 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.