Déversement : Enbridge double ses efforts de nettoyage à la rivière Kalamazoo

Publié le 28/07/2010 à 14:45, mis à jour le 28/07/2010 à 14:53

Déversement : Enbridge double ses efforts de nettoyage à la rivière Kalamazoo

Publié le 28/07/2010 à 14:45, mis à jour le 28/07/2010 à 14:53

Par La Presse Canadienne

Photo : Bloomberg

La compagnie albertaine Enbridge doublera le nombre de ses travailleurs déployés à la suite d'un déversement de pétrole dans le Michigan, le portant à 300.


En plus des 150 employés d'Enbridge mis à contribution mardi, plusieurs entrepreneurs se sont mis à l'oeuvre pour nettoyer le secteur.


PLUS : Éventuelle marée noire aux frais des contribuables canadiens


Enbridge a aussi déployé deux fois plus d'équipement pour contenir le brut qui a fui de l'oléoduc sur une distance d'environ 8,5 kilomètres dans la rivière Kalamazoo et le lac Morrow.


Les vannes de l'oléoduc ont été fermées et ont tente maintenant de contenir le déversement.


Le pdg d'Enbridge, Pat Daniel, a mentionné que les équipes avaient commencé à déterrer les tuyaux afin de comprendre ce qui a fait fuir environ trois millions de litres de pétrole.


M. Daniel a assuré que sa compagnie, qui a été critiquée par le gouverneur du Michigan pour son effort de nettoyage anémique, était résolue à assainir tout ce qui avait été souillé.


Les autorités de Battle Creek et d'Emmett Township ont prévenu les résidants de la forte odeur qui pourrait se dégager du pétrole, qui s'est échappé d'un oléoduc de 76 centimètres de diamètre qui transporte quelque 30 millions de litres de pétrole chaque jour entre Griffith, en Indiana, et Sarnia, en Ontario.


La cause de la fuite fait l'objet d'une enquête. Le pétrole s'est déversé dans le ruisseau Talmadge, qui coule au nord-ouest en direction de la rivière Kalamazoo qui, elle, se jette dans le lac Michigan. Les responsables ne s'attendent toutefois pas à ce que la nappe de pétrole atteigne le lac.


L'entreprise Enbrigde Energy Partners LP de Houston, affiliée à l'entreprise canadienne Enbridge, a estimé que plus de trois millions de litres s'étaient déversés dans le ruisseau avant que la fuite puisse être colmatée. Les équipes d'Enbridge ont déployé des écumoires et des barrages absorbants pour minimiser l'impact environnemental de la fuite.


Le président américain Barack Obama a promis une réponse rapide aux demandes d'aide, a fait savoir Matt Lehrich, un porte-parole de la Maison-Blanche.


L'entreprise a commencé à tester l'air autour de la fuite, la principale préoccupation étant la présence possible de benzène, un composé chimique cancérigène.


Mardi, Enbridge a affirmé ne pas avoir trouvé de concentrations de benzène qui pourraient être inquiétantes dans les zones résidentielles. Des tests de la nappe phréatique sont aussi prévus. On ne rapporte pas de résidant incommodé physiquement.


Mardi après-midi, le pétrole s'était propagé à 26 kilomètres en aval de la fuite dans la rivière Kalamazoo, selon Mary Dettloff, porte-parole du département des Ressources naturelles et de l'Environnement du Michigan.


 


image

Femmes Leaders

Mardi 16 mai


image

FinTech

Mercredi 31 mai


image

Communication interne

Mercredi 07 juin


image

Fusions-acquisitions

Mercredi 07 juin


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre

Sur le même sujet

Long tweet à Donald Trump: vous bluffez

29/04/2017 | François Normand

ANALYSE. Les États-Unis bénéficient de l'ALÉNA, et en sortir serait compliqué. Et Donald Trump le sait sans doute.

Rumeur de retrait de l'ALÉNA: Trump peut-il le faire?

26/04/2017 | François Normand

Les États-Unis envisageraient de se retirer de l'ALÉNA de façon imminente. Cette démarche serait très compliquée.

OPINION Le casse-tête financier des producteurs de cannabis
23/04/2017 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Et si je me trompais sur «la» vedette de la techno canadienne ?
Édition du 22 Avril 2017 | Yannick Clérouin
La vague FNB continue à prendre de l'ampleur
Édition du 22 Avril 2017 | Yves Rebetez

À la une

Vidéo: Home Capital Group aura du mal à se remettre de la crise

29/04/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Home Capital Group fait face à une crise de confiance qui pourrait bien causer sa perte.

Chef de la direction de IBM: hausse de salaire méritée?

BLOGUE INVITÉ. Facile de demander aux actionnaires de patienter quand on devance sa récompense.

Long tweet à Donald Trump: vous bluffez

29/04/2017 | François Normand

ANALYSE. Les États-Unis bénéficient de l'ALÉNA, et en sortir serait compliqué. Et Donald Trump le sait sans doute.