Cliffs ralentit son expansion

Publié le 19/11/2012 à 13:42, mis à jour le 13/02/2013 à 12:21

Cliffs ralentit son expansion

Publié le 19/11/2012 à 13:42, mis à jour le 13/02/2013 à 12:21

Par Suzanne Dansereau

Encore des mauvaises nouvelles chez Cliffs Natural Ressources. La minière américaine a annoncé lundi la suspension de certains travaux d’expansion au Lac Bloom, près de Fermont sur la Côte Nord. Près de 400 travailleurs temporaires viennent d’être remerciés, ainsi que des fournisseurs locaux.


Cliffs arrête notamment la construction de son deuxième concentrateur, qui devait contribuer à faire doubler sa production à 14,5 millions de cette année. La minière compte maintenant en produire 9 ou 10 millions de tonnes en 2013 sur la Côte Nord.


L’entreprise a aussi annoncé un ralentissement de la production dans ses deux mines de fer des États-Unis. Des baisses motivées par « une augmentation de la volatilité des prix et un taux d'utilisation réduit dans le secteur de la fabrication de l'acier en Amérique du Nord », a-t-elle expliqué par voie de communiqué.


Lors de la publication des derniers résultats trimestriels de 2012, le 24 octobre, on a appris que Cliff perdait de l’argent avec ses deux mines de fer canadiennes, situées part et d’autre de la frontière Québec-Labrador. Son coût moyen de production s’est élevé à 124$ la tonne (132$ au Lac Bloom et 106$ à Wabush) au même moment où la tonne se vendait à moins de 90$ sur le marché spot. C’était en septembre et le prix est remonté depuis, autour 120$ la tonne.


Récemment, l’agence de notation Moody a révisé à la baisse ses perspectives sur Cliffs, qu'elle entrevoit maintenant négatives.


En avril dernier, un mineur est décédé à la suite d’un accident à la mine du Lac Bloom.

Sur le même sujet

Exploration: la prochaine révolution sera australienne

01/06/2015 | Antoine Dion-Ortega

Le 2 février, Boart Longyear signait une entente avec un groupe de recherche pour la mise en marché d'une innovation.

Abitibi Géophysique lance le tout premier drone magnétométrique

01/06/2015 | Antoine Dion-Ortega

La magnétométrie consiste à mesurer les variations locales du champ magnétique. Et désormais, un drone en est capable.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Jacques Parizeau: des économistes saluent le pédagogue

Chez les économistes du Québec, Jacques Parizeau est reconnu comme une sorte de monument à sa façon.

Jacques Parizeau: les réactions au décès d'un «grand bâtisseur» du Québec

Mis à jour à 16:37

Plusieurs personnalités politiques ont réagi au décès de l'ancien premier ministre du Québec.

Jacques Parizeau: le père de la Nasa québécoise

BLOGUE. «Mais, vous êtes sur une autre planète!», avait dit Jacques Parizeau. Notre chroniqueur rend hommage.