Webeventsolutions.com à la conquête de Toronto

Publié le 04/04/2013 à 11:20, mis à jour le 04/04/2013 à 12:02

Webeventsolutions.com à la conquête de Toronto

Publié le 04/04/2013 à 11:20, mis à jour le 04/04/2013 à 12:02

Par lesaffaires.com

Luc Tousignant

Par souci d’économie, pour gagner du temps ou pour rejoindre un nouveau public, un nombre croissant d’organisations se tournent vers la formation et la diffusion d’événements sur le Web. Et c’est pour profiter d’un marché en forte croissance au pays que Webeventsolutions.com, une PME montréalaise fondée en 2010 par Luc Tousignant, cible le marché torontois.


La petite entreprise, partenaire du Groupe Les Affaires, a percé un marché qui en était à ses balbutiements au Québec au cours des deux dernières années. Outre la préparation et la diffusion de webinaires pour des clients tels Desjardins et l'Autorité des marchés financiers(AMF), Webeventsolutions.com organise la diffusion de formation en ligne, par exemple destinée aux avocats de la province.


À l’assaut des sièges sociaux


Bien que le Québec offre encore un fort potentiel de croissance, Toronto est une voie incontournable pour les entreprises comme Webeventsolutions.com, étant donnée la présence importante de sièges sociaux et de centres décisionnels dans la Ville Reine.


«Nous visons recruter de nouveaux clients parmi les sièges sociaux et les preneurs de décisions établis à Toronto. Or, il est difficile de convaincre ces clients à partir de Montréal, sans avoir une présence dans le marché», explique Luc Tousignant.


L’entrepreneur vise séduire les institutions financières, les organisations du milieu associatif et les corporations d'ordre professionnel.


La présence de son entreprise à Toronto sera au départ établie en fonction des nouveaux contrats et selon les besoins. M. Tousignant vise y établir une présente permanente à plus long terme.


Webeventsolutions.com n'est pas la seule à viser le lucratif marché de la formation en ligne, qui croît à un rythme annuel de 16 % au Canada, selon le cabinet d’analyse Ambient Insight Research.


À Toronto, la PME montréalaise devra se frotter à une rivale bien nantie, Thomson Reuters, pour la clientèle du milieu financier. Un nombre croissant d’organisations prennent également en charge la diffusion de leur propre contenu.


Qu'à cela ne tienne, l’entrepreneur de 44 ans croit pouvoir se démarquer en accompagnant ses clients du début à la fin, soit de la création d’une formation ou d’un événement à sa diffusion, et  en offrant des prix plus concurrentiels que ses grandes rivales.


«Il y a une forte concurrence, concède M. Tousignant, mais le marché est en pleine expansion.»


 


 


 


 


 

Sur le même sujet

Relancer la Gaspésie, un lien Internet haute vitesse à la fois

Édition du 28 Octobre 2017 | René Vézina

CHRONIQUE. Étonnant, mais vrai : de toutes les régions du Québec, la Gaspésie est celle qui offre le meilleur ...

Vivre son deuil avec l'aide d'objets connectés

12/10/2017 | Philippine de Tinguy

PME DE LA SEMAINE. Une PME de Matane propose de revitaliser les rituels funéraires.

À la une

À surveiller: New Look, Fiera et Dollarama

Il y a 23 minutes | François Pouliot

Que faire avec les titres de New Look, Fiera Capital et Dollarama?

10 choses à savoir jeudi

Le Canada, le plus endetté au monde, devenez riches pour moins de 100$, cette trottinette-char d'assaut va inspirer BRP!

Budget du Québec: mais pourquoi se met-on toujours à risque?

22/11/2017 | François Pouliot

BLOGUE. L'utilisation de la réserve budgétaire est une grande imprudence. À qui la faute? À nous.