Un acheteur potentiel «sérieux» pourrait racheter les magazines de Time Warner

Publié le 13/02/2013 à 16:53

Un acheteur potentiel «sérieux» pourrait racheter les magazines de Time Warner

Publié le 13/02/2013 à 16:53

Par La Presse Canadienne

Un « acheteur sérieux » discuterait avec Time Warner pour racheter plusieurs de ses magazines, dont People, InStyle et Real Simple, d'après un article du magazine Fortune.


Les informations publiées mercredi citent des personnes non identifiées mais familières avec la situation. La division des magazines, Time, a indiqué il y a environ deux semaines qu'elle réduirait de six pour cent son effectif mondial de 8000 travailleurs, soit d'environ 500 employés.


Les sociétés effectuent parfois des licenciements avant de vendre des actifs pour les rendre plus profitables et attrayants aux yeux des acheteurs.


Fortune, qui est aussi une propriété de Time, affirme qu'il pourrait ne pas faire partie de la vente.


Selon le magazine, les négociations ne sont pas très avancées et pourraient échouer. Un des conseillers impliqués dans les tractations serait la banque de Chicago BDT Capital Partners, qui est dirigée par l'ancien dirigeant de Goldman Sachs Byron Trott.


Un porte-parole de Time Warner a refusé de commenter. Un appel chez BDT Capital n'a pas immédiatement été retourné.


Le chef de la direction de Time Warner, Jeff Bewkes, a indiqué à CNBC la semaine dernière que la société étudiait la possibilité de séparer la division des magazines du reste de l'entreprise, mais qu'aucune décision n'avait été prise à ce sujet.


 


 

Sur le même sujet

Time Warner plus confiant pour l'année

05/11/2014 | AFP

Time Warner enregistre des bénéfices meilleurs que prévu.

Time Warner: le bénéfice surpasse les prévisions

06/11/2013

Le groupe de médias américain Time Warner a été soutenu une fois de plus par ses ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Cliffs met sa menace à exécution et ferme sa mine du lac Bloom, près de Fermont

Cliffs Natural Resources ferme sa mine de fer du lac Bloom, près de Fermont, où travaillent plus de 500 personnes.

Une clause du Buy America demandée au Canada

L'Alaska demande le Buy America pour la réfection d'un terminal maritime qu'elle loue en Colombie-Britannique.

Le lien entre les prix de l'immobilier et de l'essence

BLOGUE. La comparaison entre les prix des résidences unifamiliales et de l'essence est frappante.