Quebecor World devient World Color Press

Publié le 22/07/2009 à 00:00

Quebecor World devient World Color Press

Publié le 22/07/2009 à 00:00

Par La Presse Canadienne
L'entreprise montréalaise a annoncé mardi qu'elle s'était "libérée" du régime de protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies au Canada et du chapitre 11 du Bankruptcy Code des États-Unis, sous lequel elle s'était placée en janvier 2008.



D'ici 30 jours, les actions ordinaires de World Color Press seront inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole WC. On en compte 73,3 millions, plus 12,5 millions d'actions privilégiées. La vaste majorité de ces titres appartiennent aux créanciers de Quebecor World. Les anciennes actions de l'imprimeur ne valent plus rien et ont été annulées.



World Color Press est le nom de l'entreprise américaine avec laquelle Imprimeries Quebecor a fusionné en 1999. Dans des documents préliminaires, Quebecor World avait utilisé le nom Novink, mais c'est en fait la dénomination du holding.



"C'est un grand jour pour la société, ses clients, ses fournisseurs et employés", a soutenu le président et chef de la direction de l'imprimeur, Jacques Mallette, dans un communiqué.



"Le processus de restructuration et de réorganisation a assaini notre situation financière et nous permet de redémarrer sur la base d'un bilan solide et d'une structure de coûts allégée, a-t-il ajouté. Nous croyons que la société est en meilleure posture maintenant pour faire face à la concurrence actuelle et future dans le secteur."



L'entreprise a annoncé mardi son intention de lancer des "initiatives de renouvellement de son image de marque" d'ici les deux prochains mois. Le groupe médiatique Quebecor, ancien actionnaire de contrôle de Quebecor World, avait pressé l'imprimeur de changer son nom.



Le 30 juin, la Cour supérieure du Québec et un tribunal new-yorkais ont rendu des ordonnances homologuant les plans de réorganisation de Quebecor World. Des détails à régler avec un syndicat de prêteurs bancaires l'ont été au cours des derniers jours.



En se libérant de la protection des tribunaux, l'entreprise a mis la main sur une facilité de financement de sortie de 800 millions $ US, dont elle a tiré environ 540 millions $ US pour rembourser le financement intérimaire obtenu pendant la restructuration judiciaire.



World Color Press, dont le siège doit rester à Montréal, sera dotée d'un nouveau conseil d'administration. On ne sait pas encore si des changements seront apportés à la haute direction.



Au printemps, le principal rival de Quebecor World aux États-Unis, RR Donneley, avait tenté à deux reprises d'acquérir l'entreprise en difficulté, mais les administrateurs de cette dernière ont repoussé ses avances, soutenant que le plan de restructuration était plus avantageux pour les créanciers qu'une vente.



Dans des documents déposés mardi auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis, World Color Press a par ailleurs confirmé l'émission de titres de dette avec échéance en 2013.

image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

MTY: deux autres achats mineurs dans son assiette

Il y a 32 minutes | Dominique Beauchamp

MTY s'offre une quatrième chaîne de hamburgers gastronomiques, mais les analystes attendent de plus gros achats.

La hausse des prix des maisons devrait être plus modeste en 2019 au Canada

Il y a 4 minutes | La Presse Canadienne

Montréal devrait connaître la plus forte hausse au sein des grandes villes canadiennes.

Uber Canada: une entreprise en croissance

11/12/2018 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Rob Khazzam est un bon exemple que l'emploi de rêve peut nous être offert quand on s'y attend le moins.