Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Par Stéphane Rolland

Photo:LesAffaires.com

Québecor subit les contrecoups des conditions difficiles dans l’industrie de la musique et des journaux. Le propriétaire d’Archambault et du Journal de Montréal a vu son bénéfice net reculé de 28,7 % en raison d’une charge de 187 M$.


« La Société a poursuivi sa croissance au troisième trimestre 2012 malgré un environnement commercial fortement concurrentiel dans la plupart de ses secteurs d'activité », a commenté Pierre Karl Péladeau, le pdg, dans un communiqué.


La charge de 187 M$ découle d’une dépréciation d’actifs en raison des conditions difficiles dans l’industrie des journaux et de la musique, conformément aux règles d’évaluation comptable.


Dans une moindre mesure, la charge de restructuration des activités d’exploitation, qui a augmenté de 36,8 M$, et les charges d’amortissement plus élevées de 15,7 M$ ont aussi grugé les profits.


Les revenus, pour leur part, avancent de 44,3 M$, une progression de 4,4 %, à 1,06 G$. Le bénéfice d’exploitation progresse de 10,4 % à 352,8 M$. Le bénéfice ajusté lié aux activités poursuivies avance de 30 % à 52,1 M$.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Difficile de se démarquer lors des envolées boursières

Édition du 30 Août 2014 | Stéphane Rolland

Pas facile de battre un marché boursier qui a le vent dans les voiles. Un an après notre précédente table ronde, ...

À surveiller: Bombardier, Québecor et Résolu

01/08/2014 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Québecor et Produits forestiers Résolu? Voici quelques recommandations.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Sur LesAffaires cette semaine: Couche-Tard, Le Château et Descartes Systems

01/09/2014 | Yannick Clérouin

Couche-Tard et Descartes devraient afficher une bonne croissance, mais dans les deux cas, la clé reste les acquisitions.

L'occasion est belle pour Apple de se comporter à nouveau comme Wayne Gretzky

01/09/2014 | René Vézina

Pour illustrer le sens de l'innovation chez Apple, Steve Jobs aimait citer Wayne Gretzky. Celui qui est encore ...

Holvi, la start-up finlandaise qui veut remplacer les banques

31/08/2014 | Julien Brault

BLOGUE. Rencontre avec un jeune entrepreneur qui a lancé une banque en ligne.