Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Par Stéphane Rolland

Photo:LesAffaires.com

Québecor subit les contrecoups des conditions difficiles dans l’industrie de la musique et des journaux. Le propriétaire d’Archambault et du Journal de Montréal a vu son bénéfice net reculé de 28,7 % en raison d’une charge de 187 M$.


« La Société a poursuivi sa croissance au troisième trimestre 2012 malgré un environnement commercial fortement concurrentiel dans la plupart de ses secteurs d'activité », a commenté Pierre Karl Péladeau, le pdg, dans un communiqué.


La charge de 187 M$ découle d’une dépréciation d’actifs en raison des conditions difficiles dans l’industrie des journaux et de la musique, conformément aux règles d’évaluation comptable.


Dans une moindre mesure, la charge de restructuration des activités d’exploitation, qui a augmenté de 36,8 M$, et les charges d’amortissement plus élevées de 15,7 M$ ont aussi grugé les profits.


Les revenus, pour leur part, avancent de 44,3 M$, une progression de 4,4 %, à 1,06 G$. Le bénéfice d’exploitation progresse de 10,4 % à 352,8 M$. Le bénéfice ajusté lié aux activités poursuivies avance de 30 % à 52,1 M$.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Québecor et Résolu

01/08/2014 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Québecor et Produits forestiers Résolu? Voici quelques recommandations.

Québecor presse Ottawa avant d'investir dans une expansion pancanadienne

L'expansion pancanadienne dans le sans-fil se fera si l'entreprise peut minimiser ses risques financiers, dit le PDG.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Un retrait de la Fed fait moins peur aux investisseurs

Il y a 54 minutes | Jean Gagnon

Depuis peu, la perspective d'une hausse des taux par la Fed ne terrorise plus les marchés. Pourquoi?

À surveiller: Tim Hortons, Banque Scotia et BMO

Que faire avec les titres de Tim Hortons, la Scotia et Banque de Montréal? Voici quelques recommandations ...

Olymel: un arbitre favorable aux travailleurs

Il y a 49 minutes |

Les 406 ex-travailleurs de l'usine de Saint-Simon pourraient recevoir une compensation de 14 M$.