Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Par Stéphane Rolland

Photo:LesAffaires.com

Québecor subit les contrecoups des conditions difficiles dans l’industrie de la musique et des journaux. Le propriétaire d’Archambault et du Journal de Montréal a vu son bénéfice net reculé de 28,7 % en raison d’une charge de 187 M$.


« La Société a poursuivi sa croissance au troisième trimestre 2012 malgré un environnement commercial fortement concurrentiel dans la plupart de ses secteurs d'activité », a commenté Pierre Karl Péladeau, le pdg, dans un communiqué.


La charge de 187 M$ découle d’une dépréciation d’actifs en raison des conditions difficiles dans l’industrie des journaux et de la musique, conformément aux règles d’évaluation comptable.


Dans une moindre mesure, la charge de restructuration des activités d’exploitation, qui a augmenté de 36,8 M$, et les charges d’amortissement plus élevées de 15,7 M$ ont aussi grugé les profits.


Les revenus, pour leur part, avancent de 44,3 M$, une progression de 4,4 %, à 1,06 G$. Le bénéfice d’exploitation progresse de 10,4 % à 352,8 M$. Le bénéfice ajusté lié aux activités poursuivies avance de 30 % à 52,1 M$.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

29/05/2015 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

L'inventeur du PC passe...au Mac, la maison à 100 millions et Uber sur un plancher de verre.

Les libéraux s'attaquent à Vidéotron en Chambre

Le gouvernement Couillard balaie du revers de la main les critiques contre Hydro-Québec.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Confusion et contradiction chez les épargnants

BLOGUE. C’est une époque difficile pour les épargnants. Ils sont confus et baignent dans les contradictions

À surveiller: Air Canada, Résolu et Starbucks

Que faire avec les titres d’Air Canada, Produits forestiers Résolu et Starbucks? Voici quelques ...

Pour devancer la concurrence, il faut trouver la «4e option»

Les entreprises innovantes comme Amazon réussissent en dérangeant leurs marchés. Quel est leur secret?