Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Québecor: une dépréciation d’actifs gruge les profits

Publié le 13/11/2012 à 07:06, mis à jour le 13/11/2012 à 07:41

Par Stéphane Rolland

Photo:LesAffaires.com

Québecor subit les contrecoups des conditions difficiles dans l’industrie de la musique et des journaux. Le propriétaire d’Archambault et du Journal de Montréal a vu son bénéfice net reculé de 28,7 % en raison d’une charge de 187 M$.


« La Société a poursuivi sa croissance au troisième trimestre 2012 malgré un environnement commercial fortement concurrentiel dans la plupart de ses secteurs d'activité », a commenté Pierre Karl Péladeau, le pdg, dans un communiqué.


La charge de 187 M$ découle d’une dépréciation d’actifs en raison des conditions difficiles dans l’industrie des journaux et de la musique, conformément aux règles d’évaluation comptable.


Dans une moindre mesure, la charge de restructuration des activités d’exploitation, qui a augmenté de 36,8 M$, et les charges d’amortissement plus élevées de 15,7 M$ ont aussi grugé les profits.


Les revenus, pour leur part, avancent de 44,3 M$, une progression de 4,4 %, à 1,06 G$. Le bénéfice d’exploitation progresse de 10,4 % à 352,8 M$. Le bénéfice ajusté lié aux activités poursuivies avance de 30 % à 52,1 M$.

Sur le même sujet

Bourses: Wall Street ouvre en légère baisse, Toronto monte

14/03/2014 | LesAffaires.com et AFP

Wall Street ouvre en légère baisse vendredi, alors que Toronto monte. Vers 9h55, le S&P/TSX monte de 8 points.

Québecor: les analystes s'interrogent sur l'impact de l'implication de PKP

13/03/2014

Les milieux financiers sont encore à évaluer l'impact de la décision de Pierre Karl ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Avez-vous vraiment confiance en vous?

18/04/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Pour s'en faire une idée, un petit quiz qui vous prendra trois minutes de votre temps.

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick Clérouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, à l'image des FNB? Réponse à notre lecteur