Mattel veut faire du cinéma

Publié le 07/09/2018 à 10:26

Mattel veut faire du cinéma

Publié le 07/09/2018 à 10:26

Par AFP

Mattel (MAT), le fabricant de la célèbre poupée Barbie, a annoncé se lancer dans la production de films en créant en son sein une unité spécifique dans l’espoir de remonter la pente au moment où il est confronté à une érosion des ventes.


Cette division sera dirigée par Robbie Brenner, la productrice du film « Dallas Buyers Club », qui a valu l’Oscar du meilleur acteur à l’Américain Matthew McConaughey. 


L’objectif de cette unité va être de « développer et de produire des films inspirés des marques emblématiques et mondialement connues de l’entreprise », explique Mattel dans un communiqué.


Outre Barbie, Mattel produit les voitures miniatures Hot Wheels, les jouets pour enfants Fisher-Price ou encore les poupées American Girl.


Le groupe produit déjà des dessins animés, mais était pour l’instant resté à l’écart des salles obscures.


Il revient ainsi à Mme Brenner de répondre aux critiques des marchés financiers, qui s’étonnent que Mattel n’ait pas songé à transformer les héros de ses jouets en personnages de cinéma comme l’ont fait avec succès les groupes rivaux Hasbro (« Transformers ») et Lego (« The Lego Movie »).


À la tête de Mattel depuis fin avril, Yvon Kreiz, le nouveau PDG, ambitionne de trouver de nouvelles sources de revenus en transformant Mattel en producteur de « blockbusters » hollywoodiens et en exploitant des licences. 


Il estime que l’entreprise pourrait doper ses revenus avec de bonnes recettes générées par des sorties en salle et des redevances si Mattel monétisait son portefeuille de marques emblématiques.


Le groupe connaît une érosion des ventes depuis quelques années, pâtissant de la domination des jeux vidéo et des jeux électroniques. 


Sa capitalisation boursière a fondu, s’établissant à 5,27 milliards de dollars contre 12,82 milliards à son compatriote Hasbro alors que les deux sociétés ont des niveaux de revenus quasi identiques.


Outre le cinéma, M. Kreiz veut faire des économies : fin juillet Mattel a annoncé la suppression de 2 200 emplois à travers le monde et la vente de sites de production au Mexique.


Lors du deuxième trimestre, Mattel a creusé ses pertes, enregistrant un déficit de 240,9 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 840,7 millions de dollars, en baisse de 13,7 % sur un an.


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Michael Kors veut racheter la maison italienne Versace

12:16 | AFP

Un accord prévoyant une acquisition à environ 2 milliards de dollars pourrait être annoncé dès cette semaine.

Bourse: Wall Street partagée entre tensions commerciales et rebond de la tech

Mis à jour à 16:31 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les entreprises américaines ressentent les contrecoups des derniers tarifs douaniers.

À la une

Les Affaires anime et diffuse le débat sur les enjeux environnementaux montréalais

Il y a 56 minutes | lesaffaires.com

Le débat pré-électoral sur les enjeux environnementaux sera diffusé en direct sur LesAffaires.com dès 19h30.

Nos déchets, ce nouvel or brun

Édition du 28 Juillet 2018 | Alain McKenna

L’économie de marché ­peut-elle sauver la planète?  ­Oui, répond d’emblée l’Alliance canadienne pour l’innovation.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...