Le géant publicitaire britannique WPP diligente une enquête sur son fondateur Martin Sorrell

Publié le 04/04/2018 à 06:31

Le géant publicitaire britannique WPP diligente une enquête sur son fondateur Martin Sorrell

Publié le 04/04/2018 à 06:31

Par AFP

Sir Martin Sorrell. (Photo: WPP)

Le géant britannique de la publicité WPP a annoncé l'ouverture d'une enquête indépendante à propos d'un possible comportement inapproprié de son fondateur Martin Sorrell.


«Le conseil d'administration de WPP a nommé un avocat indépendant pour conduire une enquête en réponse à une allégation de comportement inapproprié de Sir Martin Sorrell, directeur général de WPP», a expliqué le groupe dans un très bref communiqué publié mercredi matin.


«L'enquête est en cours. Les allégations n'impliquent pas des sommes qui auraient un impact sur WPP», a conclu l'entreprise.


Le Wall Street Journal a publié mardi un article où il affirme, sur la foi de sources proches du dossier, que le conseil d'administration de WPP cherche à déterminer si M. Sorrell a utilisé des actifs de l'entreprise de façon répréhensible.


Une des sources du journal ajoute que le conseil d'administration se penche aussi sur des allégations de comportement inapproprié, sans plus de détail.


Le WSJ cite en outre un mémo transmis aux principaux dirigeants du groupe dans lequel l'entreprise prévient qu'elle ne peut rendre publics les détails de l'enquête. «Le message pour nos employés et nos clients, c'est que l'activité continue comme d'habitude», explique-t-on dans ce mémo.


M. Sorrell a démenti catégoriquement toute mauvaise conduite.


«Des articles de presse ont évoqué une enquête de WPP sur une allégation de mauvaise conduite financière de ma part, notamment à propos de l'utilisation de fonds de l'entreprise», a écrit le patron dans un communiqué.


«Un cabinet d'avocat enquête sur cette allégation. Je rejette cette allégation sans réserve mais je reconnais que l'entreprise doit enquêter», a-t-il souligné, ajoutant penser que cette investigation serait terminée rapidement. 


Plan de succession ?


Agé de 73 ans, M. Sorrell a fondé WPP au milieu des années 1980 en transformant de fond en comble un fabricant de paniers metalliques, Wire and Plastic Products, dans lequel il venait d'investir. A coups d'acquisitions massives, WPP est devenu depuis un géant mondial de la publicité et M. Sorrell a été fait chevalier par la reine d'Angleterre en l'an 2000.


«En tant qu'actionnaire important, mon engagement pour l'entreprise que j'ai fondée il y a plus de 30 ans demeure absolu - envers nos employés, nos clients, nos actionnaires et toutes les parties prenantes», a souligné M. Sorrell.


Sur fond de résultats mitigés, le tout-puissant patron était déjà sous pression de mettre sur les rails un plan pour sa propre succession et cette demande pourrait désormais s'amplifier.


«La position de Martin Sorrell est scrutée», a expliqué Russ Mould, analyste chez AJ Bell, pour qui «il est difficile d'imaginer à quoi pourrait ressembler cette entreprise avec un autre patron».


«Même si cette enquête n'aboutit à rien, la société devra se charger de cette question de succession au plus tôt, vu que Sorrell vient d'avoir 73 ans», a-t-il ajouté.


La généreuse rémunération du fondateur de WPP, qui a culminé à quelque 70 millions de livres en 2015 (80 millions d'euros actuels), a défrayé la chronique ces dernières années et suscité la grogne d'une minorité d'actionnaires.


L'action WPP cédait 0,85% à 1.108 pence vers 09H30 GMT à la Bourse de Londres, après avoir perdu jusqu'à 3% en début de séance.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

La moitié des échantillons de fruits de mer sont mal étiquetés

Dans les restaurants, 52 % des échantillons avaient les mauvaises étiquettes. Chez les détaillants, c'est 22 % du temps.

Cryptomonnaies: un nouveau cas de sollicitation illégale

27/07/2018 | Conseiller

Un ex-gérant de bar de Trois-Rivières a écopé de pénalités de 5 000 $ pour ...

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.