Départ émotif de Pierre Karl Péladeau

Publié le 14/03/2013 à 11:34, mis à jour le 14/03/2013 à 11:46

Départ émotif de Pierre Karl Péladeau

Publié le 14/03/2013 à 11:34, mis à jour le 14/03/2013 à 11:46

Par François Pouliot

Pierre Karl Péladeau

C'est la voix étreinte que Pierre Karl Péladeau a annoncé ce matin aux analystes financiers sa décision de se retirer de ses fonctions de chef de direction de Québecor pour vaquer à des fonctions plus stratégiques.


Monsieur Péladeau a notamment remercié sa conjointe, Julie Snyder, pour tout le soutien qu'elle lui a témoigné au cours des dernières années et a indiqué qu'ils voulaient maintenant passer plus de temps avec leurs «trois merveilleux enfants».


«On ne peut pas être PDG à temps partiel», avait-il au préalable indiqué.


Pierre Karl Péladeau, qui occupera désormais le poste de vice-président de Québecor et président de Québecor Média et de TVA, dit vouloir davantage se consacrer au développement stratégique.


Il veut aussi consacrer plus de temps à des activités philanthropiques, particulièrement en ce qui touche la santé et l'éducation.


«Mon père a toujours dit: lorsque vous recevez autant de la vie, vous devez en redonner encore plus. Je crois profondément en cette philosophie.»


Robert Dépatie, actuel grand patron de Vidéotron, succèdera à monsieur Péladeau comme chef de la direction de Québécor. La présidence du conseil est confiée à Françoise Bertrand. Manon Brouillette, actuelle présidente du secteur consommateur, succède à monsieur Dépatie à la tête de Vidéotron.


À lire :


Pierre Karl Peladeau quitte la direction de Québecor


L'action de Québecor chute après les résultats et le départ de Pierre Karl Péladeau


 

Sur le même sujet

Le PQ a eu «son moment PKP»... passons aux vraies affaires

Édition du 23 Mai 2015 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. Le Parti québécois voulait «son moment PKP», a dit Jean-François Lisée pour expliquer son retrait de la ...

PKP, un grand gestionnaire? Le bilan est inégal

Édition du 11 Avril 2015 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. Le bilan de Pierre Karl Péladeau à la tête de Québecor est ponctué d'aventures malheureuses.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

10 choses à savoir jeudi

07:33 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Les entrepreneurs québécois déprimés, le Japon force ses salariés à moins travailler, se réveiller à l'odeur de l'argent

Banque TD dépasse les attentes

Il y a 46 minutes | Stéphane Rolland

Comme la BMO, la TD enregistre une diminution de son bénéfice en raison des coûts d’une restructuration.

Banque Royale: bénéfice record et supérieur aux prévisions

La banque a profité de la forte croissance de la division des marchés financiers au deuxième trimestre.