Bell élimine 90 postes administratifs et de ventes en Ontario

Publié le 23/11/2012 à 06:50, mis à jour le 18/10/2013 à 13:48

Bell élimine 90 postes administratifs et de ventes en Ontario

Publié le 23/11/2012 à 06:50, mis à jour le 18/10/2013 à 13:48

Par La Presse Canadienne

Bell veut gagner en efficacité en transférant des postes dans des centres majeurs du Québec et de l'Ontario

Des représentants syndicaux ont indiqué que Bell Canada avait éliminé 90 postes administratifs et de ventes en Ontario à la suite de la fermeture ou du regroupement de certains bureaux.


Le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier a mentionné jeudi que 80 autres employés seront aussi affectés par la restructuration des bureaux et certains devront peut-être déménager afin de conserver leur emploi.


Le syndicat a noté que les changements affecteront principalement des travailleurs à Ottawa, Toronto et London.


Bell a expliqué que plusieurs centres d'appels offrant un service à la clientèle et aux entreprises seront concentrés dans des centres majeurs au Québec et en Ontario, ce qui permettra aux centres d'être plus efficaces.


Un porte-parole de Bell a indiqué que ces changements seront effectués au cours des deux prochains mois et les personnes impliquées auront l'occasion d'appliquer sur d'autres postes au sein de l'entreprise.

Sur le même sujet

Les yeux tournés vers la BCE

02/09/2014 | Jean Gagnon

Comme les marchés boursiers carburent depuis quelques années aux liquidités injectées par ...

À surveiller: BCE, Telus et Air Canada

08/08/2014 | François Pouliot

Que faire avec les titres de BCE, Telus et Air Canada? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Pas question de «marchander» le projet de loi 3, prévient Moreau

Québec n'entend pas reculer sur la réforme des retraites, prévient le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau.

Trouble en vue au paradis (fiscal)

Il y a 14 minutes | François Pouliot

BLOGUE. L'administration Obama vient de s'attaquer à l'évitement fiscal. Chez Valeant, on deviendrait plus nerveux.

Restez zen face au recul des PME en Bourse

La faiblesse des PME en Bourse réduit l'évaluation élevée de ces titres et n'aura pas d'effet de contagion sur le S&P.