Après la Guerre des étoiles, George Lucas produira de «petits films personnels»

Publié le 05/11/2012 à 06:15, mis à jour le 05/11/2012 à 06:24

Après la Guerre des étoiles, George Lucas produira de «petits films personnels»

Publié le 05/11/2012 à 06:15, mis à jour le 05/11/2012 à 06:24

Par La Presse Canadienne

Geroge Lucas a récemment vendu son studio cinématographique à Disney pour 4G$ US. Photo: Bloomberg

George Lucas en a fini avec la saga La Guerre des étoiles, mais projette de faire ses «propres petits films personnels», a-t-il indiqué vendredi soir en marge d'un gala à New York.


Quelques jours après la vente de Lucasfilm aux studios Walt Disney pour 4,05 G$ US, le créateur de Star Wars assistait au gala du magazine américain Ebony, célébrant les 100 personnalités afro-américaines les plus influentes de l'année.


Lorsque qu'on lui a demandé s'il participerait au choix du réalisateur des prochains épisodes de la saga intergalactique, il a répondu: «Je l'ai laissé à une merveilleuse productrice, Kathy Kennedy, que je connais depuis des années. Elle est plus que capable de le faire, et de le faire mieux que moi».


Le contrat passé avec Disney prévoit que Kathleen Kennedy, la co-présidente actuelle de Lucasfilm, deviendra la nouvelle présidente du studio, sous les ordres du président de Walt Disney Alan Horn. George Lucas, le producteur des films cultes de La Guerre des étoiles deviendra consultant créatif des nouveaux épisodes de la saga.


Interrogé sur ses émotions après la vente de sa société, George Lucas a déclaré: «C'est très triste. Ce sont quarante ans de travail et de ma vie, mais je suis prêt à aller de l'avant vers de plus grandes et meilleures choses».


«Ce sera surtout de la philanthropie mais je vais aussi faire mes petits films personnels», a-t-il précisé.


La dernière production de George Lucas était cette année «Red Tail», l'histoire d'un escadron d'aviateurs noirs formé durant la Seconde guerre mondiale. Le film n'a pas convaincu de grands distributeurs. «Je vais aller plus loin que ça. J'ai à peine réussi à faire entrer 'Red Tails' dans les salles. Ceux sur lesquels je travaille actuellement n'atteindront jamais les salles», a ironisé George Lucas.


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

«On a trouvé ce qui va lancer la réalité virtuelle pour de bon»

13/04/2018 | Alain McKenna

BLOGUE. Stéphane D’Astous était plutôt sceptique face à la réalité virtuelle. Maintenant, c'est tout le contraire!

Sinemia, un «Netflix des cinémas», démarre discrètement ses activités au Canada

Sinemia demande 10,99 $ pour deux films par mois, ou 15,99$ pour trois films par mois.

OPINION Netflix n'est pas la seule raison du déclin des cinémas
10 choses à savoir mardi
21/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna
Karine Martin : à l'assaut des écrans mondiaux
Édition du 11 Novembre 2017 | Marie Lyan

À la une

Où se trouvent les plus grands employeurs du Québec?

Édition du 19 Mai 2018 | Julien Abadie

LES 500 | Nous avons créé cette carte interactive des sièges des plus grandes entreprises québécoises.

Le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Le classement des plus importantes entreprises québécoises en 2018.

Les 500 en quelques chiffres

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Nous avons trituré les données pour dresser le portrait des 500 plus grandes entreprises du Québec. Voici leur visage.