Une Cité verte pour Québec

Publié le 02/03/2010 à 15:40

Une Cité verte pour Québec

Publié le 02/03/2010 à 15:40

Par Dominique Lemoine

À Québec, le projet de la Cité verte va bon train sur le terrain de la Congrégation des Soeurs-du-Bon-Pasteur, dans le quartier Saint-Sacrement, près de l'Hôpital Jeffrey Hall.


Ce projet de 800 logements (26 maisons de ville, 40 logements sociaux, plus de 600 copropriétés et une centaine de logements locatifs) consiste en la conversion de 3 bâtiments destinés aux espaces locatifs et en la construction de 11 édifices, surtout pour les copropriétés. Une tour de 24 étages fait partie d'un des plans envisagés.


Des travaux de décontamination et de préparation du sol sont en cours. Les travaux de conversion du premier bâtiment, l'ancien Externat Saint-Jean-Berchmans, ont commencé et d'autres débuteront au printemps.


La location devrait commencer au printemps 2010 et selon Jean Morency, pdg de SSQ Immobilier, le promoteur du projet, la liste d'attente compte déjà 350 noms. La mise en marché des condos et des maisons de ville débutera à l'automne 2010, pour des livraisons qui auront lieu au début de 2011. Leur prix moyen sera de 350 000 $.


" Les plans et les devis des maisons de ville doivent encore être finalisés ", explique M. Morency, qui estime qu'il faudra de trois à cinq ans pour vendre les 800 unités d'habitation.


Au rythme des ventes


La construction se fera en fonction du rythme des ventes. Celle du premier bâtiment commencera lorsque la mise en marché aura permis de vendre environ 50 % des copropriétés et ainsi de suite.


L'investissement du projet tourne toujours autour de 300 millions de dollars, dit M. Morency. Un bâtiment central abritera des commerces de proximité. " Nous construisons vraiment un bout de quartier ", dit l'homme d'affaires. Le tout sera chauffé grâce à un système de chauffage au bois " éprouvé ", développé en Europe par l'autrichienne Pewo.


La qualité des bouilloires servant à la combustion, l'utilisation de granules de bois qui répondent aux normes environnementales et la filtration permettent d'éliminer presque tous les résidus, explique M. Morency. " Pas de fumée ni d'odeur sortent des cheminées ", dit-il, ajoutant que les unités de combustion dégageront 500 fois moins de particules qu'un système similaire au bois.


Outre le chauffage urbain et les énergies vertes, des préoccupations liées à la gestion des eaux de pluie, à la diminution de l'utilisation de l'eau potable, à l'éclairage urbain, à l'architecture durable, à la gestion des matières résiduelles, des déplacements et des transports ont été considérées dans la conception des plans. M. Morency affirme qu'il n'y a pas encore de projets semblables à l'Ouest des Rocheuses, mais il espère que la Cité verte deviendra un modèle pour d'autres promoteurs.


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Immobilier : comment augmenter ses rendements avec le financement créatif

22/02/2018 | Yvan Cournoyer

BLOGUE : Il accélère grandement l’accumulation d’actifs immobiliers, mais il a aussi ses inconvénients.

Le grand luxe du futur Four Seasons trouve déjà preneur

Édition du 24 Février 2018 | Martin Jolicoeur

Même si les rénovations d'Ogilvy par Holt Renfrew se prolongeront encore au moins jusqu'en 2020, le promoteur du ...

À la une

L'empreinte montréalaise dans Blade Runner 2049

Il n'y a pas que le réalisateur Denis Villeneuve qui a légué une empreinte québécoise au film Blade Runner 2049.

Pourquoi Buffett refuse de dépenser ses 116 milliards de liquidités

BLOGUE. Il voit un obstacle à pratiquement toutes les transactions potentielles.

À la Bourse comme aux Olympiques

Mis à jour à 10:10 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. En Bourse, cela signifie qu’il vaut mieux rester à l’intérieur de son cercle de compétences.