Un nouveau parc d'attractions à Québec

Publié le 05/07/2017 à 10:51

Un nouveau parc d'attractions à Québec

Publié le 05/07/2017 à 10:51

Par Matthieu Charest

L’emblématique parc d’attractions intérieur des Galeries de la Capitale, à Québec, sera complètement reconstruit. Il s’agit d’un investissement de 52 millions de dollars.


Ce nouveau «méga parc» d’une superficie de 86 000 pieds carrés aura pour thème «l’ère industrielle du 19e siècle». La plupart des manèges et jeux seront remplacés. Quelques-uns survivront au chantier, dont la montagne russe et le carrousel, mais seront rénovés à l’image de la nouvelle identité «tout droit sortie de la période industrielle et de l’univers steampunk emprunté à la littérature imaginaire.» 


À terme, ce sont dix-huit attractions qui seront ouvertes au grand public. Parmi les nouveautés, la première grande roue sans rayons en Amérique du Nord, une tour en chute libre doublée en hauteur et le plus long sentier de patinage intérieur au pays (750 pieds de longueur). Une scène, un plancher et une fontaine interactive seront également bâtis. Les lieux pourront être loués pour des fêtes d’enfants ou des soirées corporatives.


Les travaux débuteront le 5 septembre prochain, tout de suite après la fête du Travail et vont s’échelonner sur 18 mois. Des attractions temporaires dans des locaux environnants seront mises sur pied pendant les travaux.


«Cela fait deux ans que nous avons commencé à imaginer le projet, explique Stéphan Landry, directeur général des Galeries de la Capitale. Nous avons visité plusieurs parcs à travers l’Amérique du Nord afin d’en arriver à ce résultat. Après presque 30 ans d’existence, il était temps de le revamper».


Ce parc tout neuf permettra d’augmenter l’achalandage de 50%, estime le directeur général. Un atout de taille dans la manche des propriétaires du centre commercial, Oxford et l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada, qui font face à une concurrence féroce dans le secteur du commerce de détail.


À Québec, la Caisse de dépôt et placement du Québec détient notamment le Laurier Québec et Place Ste-Foy. Ces deux centres d’achats ont bénéficié d’investissements importants dans les dernières années.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Faut-il mettre fin au fractionnement de revenu de pension?

Il y a 36 minutes | Daniel Germain

Cette mesure fiscale exclusive aux retraités cache des coûts appelés à grimper.

Le fractionnement de revenu, une stratégie claire-obscure

Un lecteur s’interroge sur le fractionnement de revenu de retraite. Première d’une paire de chroniques.

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.