Montréal: concilier vision urbaine et croissance économique


Édition du 30 Mai 2015

Montréal: concilier vision urbaine et croissance économique


Édition du 30 Mai 2015

slide-image

Visuel de la rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal, à la suite des travaux.

Voici un rendu visuel de ce à quoi ressemblera la rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal, à la suite des grands travaux, dont la première phase débutera en 2016.

Visuel de la rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal, à la suite des travaux.
slide-image

La métropole est bouleversée par une vague de chantiers, petits et grands, qui remodèlent son visage : construction de nombreux immeubles de bureaux, commerciaux et résidentiels, réfection et construction d’infrastructures majeures.

[Photo: Jérôme Lavallée]

La métropole est bouleversée par une vague de chantiers, petits et grands, qui remodèlent son visage : construction de nombreux immeubles de bureaux, commerciaux et résidentiels, réfection et construction d’infrastructures majeures.
slide-image

Claude Sirois, cochef de l’exploitation et vice-président exécutif Québec, Ivanhoé Cambridge

 

« Sainte-Catherine, ce n’est pas une rue, c’est une destination. »

Claude Sirois, cochef de l’exploitation et vice-président exécutif Québec, Ivanhoé Cambridge
slide-image

Cameron Charlebois, président, GPMC Montréal

« La Ville a dépassé sa capacité de livrer.»

Cameron Charlebois, président, GPMC Montréal
slide-image

Richard Hylands, président de Kevric

Richard Hylands, président de Kevric
slide-image

Normand Bélanger, pdg, Fonds immobilier de solidarité FTQ

Normand Bélanger, pdg, Fonds immobilier de solidarité FTQ
slide-image

Luc Fortin, vice-président dévelop- pement de First Capital Realty

Luc Fortin, vice-président dévelop- pement de First Capital Realty
slide-image

Jacques Vincent, coprésident du Groupe Prével

Jacques Vincent, coprésident du Groupe Prével
slide-image

Michel Max Raynaud, directeur de l’Observatoire Ivanhoé Cambridge du développement urbain et immobilier à l’Université de Montréal

« Une ville n’a jamais assez d’ambition. »

Michel Max Raynaud, directeur de l’Observatoire Ivanhoé Cambridge du développement urbain et immobilier à l’Université de Montréal
slide-image

Anik Shooner, associée, Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes

« Certains arrondissements sont devenus des “royaumes”. »

Anik Shooner, associée, Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes
slide-image

Stéphane Côté, président, DevMcGill

« Ils [la Ville] font de beaux plans, mais ils ne les réalisent pas. »

Stéphane Côté, président, DevMcGill
Par Matthieu Charest

La métropole est bouleversée par une vague de chantiers, petits et grands, qui remodèlent son visage : construction de nombreux immeubles de bureaux, commerciaux et résidentiels, réfection et construction d’infrastructures majeures.

La métropole est bouleversée par une vague de chantiers, petits et grands, qui remodèlent son visage : construction de nombreux immeubles de bureaux, commerciaux et résidentiels, réfection et construction d'infrastructures majeures (rue Sainte-Catherine, échangeur Turcot, pont Champlain, etc.). Un dynamisme bien accueilli par les promoteurs.


À lire aussi:
La génération Y redéfinit l'aménagement des espaces de vie et de travail en ville


Toutefois, plusieurs experts et entrepreneurs, réunis lors d'une table ronde organisée par Les Affaires et le cabinet d'avocats Davies Ward Philips & Vineberg, craignent que nous soyons plongés dans une déferlante de programmes particuliers d'urbanisme (PPU), faute d'une grande vision concertée.


«Nous sommes plongés dans une mode "PPU"«, lance d'entrée de jeu Luc Fortin, vice-président, développement, de First Capital Realty.


«Il y a une prolifération d'annonces municipales», renchérit Cameron Charlebois, président de GPMC Montréal, une firme de service-conseil en immobilier. «Les annonces sont faciles à faire, mais la Ville a dépassé sa capacité de livrer», croit-il.


«Ils [la Ville] font de beaux plans, mais ils ne les réalisent pas, ou du moins, pas dans les délais prévus. Il y a des gens qui vont vivre dans des chantiers pendant 10 ans. Ne faites pas tout en même temps !» poursuit dans la même veine Stéphane Côté, président de DevMcGill, qui est derrière le projet de copropriétés Castelnau, près du parc Jarry, entre autres.


Précisons qu'un représentant de la Ville a été invité à participer à la table ronde et a décliné l'invitation. Nous avons joint des élus par la suite afin d'obtenir leurs points de vue.


«Montréal a les moyens de ses ambitions», répond Benoît Dorais, maire d'arrondissement du Sud-Ouest et chef de la deuxième opposition à l'hôtel de ville, en entrevue avec Les Affaires. «Mais on doit se doter des conditions gagnantes, précise-t-il. La planification, ce n'est pas juste un beau document de 50 pages avec de beaux dessins. Il faut livrer la marchandise.»


À lire aussi:
La génération Y redéfinit l'aménagement des espaces de vie et de travail en ville



image

Efficacité énergétique

Vendredi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

À la une: quand la finance investit dans la finance

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, quand la finance investit dans la finance.

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour le 18/09/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

À la une

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

20/09/2018 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.

Une référence pour les exportateurs et les investisseurs canadiens

20/09/2018 | lesaffaires.com

Nous publions un livre numérique regroupant les meilleures analyses géopolitiques du journaliste François Normand.

Le titre de Médiagrif pourrait valoir 12 à 17 $ dans une vente

Mis à jour le 20/09/2018 | Dominique Beauchamp

Le PDG tire sa révérence, ce qui déclenchera sans doute la mise en vente de l'exploitant de cybermarchés.