Le marché canadien de l'habitation est encore vulnérable, estime la SCHL

Publié le 26/07/2018 à 15:09

Le marché canadien de l'habitation est encore vulnérable, estime la SCHL

Publié le 26/07/2018 à 15:09

Par La Presse Canadienne

Toronto se profile à l'horizon. [Photo: 123RF]

Le marché canadien de l'habitation est confronté à un niveau élevé de vulnérabilité pour un huitième trimestre consécutif, a souligné jeudi la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).


La société d'État a attribué cette vulnérabilité à la surévaluation et à l'accélération des prix à Toronto, Vancouver, Victoria et Hamilton.


Les marchés d'Edmonton, de Calgary, de Saskatoon et de Regina ont été classés comme ayant des niveaux de vulnérabilité modérés, tandis que ceux de Winnipeg, de Montréal et de Halifax sont parmi les moins à risque.


La SCHL dit observer des signes de surchauffe modérée à Vancouver, même si la croissance des prix a ralenti au cours des deux derniers trimestres et que les maisons individuelles de certains secteurs connaissent une baisse de prix.


À Toronto, la SCHL souligne que le volume de ventes a continué de baisser au premier trimestre, bien en deçà du seuil de surchauffe.


Le rapport trimestriel de la SCHL porte attention à la surchauffe, l'accélération du prix des maisons, la surévaluation et la construction excessive pour évaluer les marchés immobiliers du pays.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.