Le bord de l'eau a moins la cote


Édition du 24 Mai 2014

Les villégiateurs sont moins enclins à surenchérir qu'il y a 15 ans pour mettre la main sur une résidence au bord de l'eau, selon une étude de la firme montréalaise de collecte de données JLR Recherche immobilière.
Selon les auteurs de cette étude, ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Immobilier: forte activité partout au Québec

Les ventes de propriétés ont fortement augmenté en octobre par rapport l'année dernière.

Le prix des propriétés multirésidentielles en hausse en 2018

13/11/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les hausses des prix médians des propriétés multirésidentielles dépassent celles des unifamiliales.

À la une

Que nous réservent les 10 prochaines années en Bourse?

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes d’avis que les marchés boursiers offriront des rendements intéressants, mais plus modestes.

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

Un krach boursier pour démarrer sa retraite, inquiétant?

C’est la hantise de ceux qui s’approchent de la retraite. Y a-t-il matière à s’énerver?