La Nouvelle-Zélande interdit aux étrangers d'acheter des maisons

Publié le 15/08/2018 à 08:09

La Nouvelle-Zélande interdit aux étrangers d'acheter des maisons

Publié le 15/08/2018 à 08:09

Par La Presse Canadienne

La ville principale d'Auckland [Photo: 123RF]

La Nouvelle-Zélande interdit dorénavant à la plupart des étrangers d'acheter des maisons, alors qu'elle s'attaque à une flambée du prix du logement.


Auparavant, le marché du logement était ouvert aux investisseurs du monde entier, mais le gouvernement a adopté mercredi une loi autorisant uniquement les résidents néo-zélandais à acheter des maisons.


Au cours des dernières années, de nombreuses anecdotes ont circulé faisant état d'étrangers fortunés provenant de Silicon Valley et d'ailleurs qui s'achetaient des ranchs dans la pittoresque région rurale de la Nouvelle-Zélande pour pouvoir échapper à un monde turbulent.


On a également entendu parler d'acheteurs chinois bien nantis qui damaient le pion à des Néo-Zélandais pour mettre la main sur des maisons de banlieue dans la ville principale d'Auckland.


Les statistiques indiquent qu'environ 3% des maisons néo-zélandaises sont vendues à des étrangers, mais cette proportion atteint 5% dans la région pittoresque de Queenstown et 22% dans le centre d'Auckland.


Le mois dernier, les directeurs du conseil d'administration du Fonds monétaire international ont encouragé la Nouvelle-Zélande à reconsidérer l'interdiction qui, selon eux, ne fera rien pour améliorer l'accessibilité au logement.


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

La vie «ennuyeuse» des vrais millionnaires

Comment devenir millionnaire? Un lecteur avec un job bien ordinaire nous explique. Un nouveau livre aussi.

Au fond, c'est quoi un bon boss?

BLOGUE. Il présente les quatre caractéristiques résumées par l'acronyme ÉÉPI, selon une étude québécoise...

À surveiller: Walmart, Air Canada et Bank of America

Que faire avec les titres de Walmart, Air Canada et Bank of America? Voici quelques recommandations d'analystes.