Immobilier: un ralentissement sans effondrement, prédit la SCHL

Publié le 05/11/2012 à 08:50

Immobilier: un ralentissement sans effondrement, prédit la SCHL

Publié le 05/11/2012 à 08:50

Par lesaffaires.com

Les perspectives du marché immobilier de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) pointent vers un ralentissement de la construction au Québec sans choc brutal du côté de la revente d’habitations existantes.


Au Québec, les mises en chantier de maisons individuelles devraient ralentir de 4 % en 2012 à 15 900. La SCHL prévoit un recul de 5,7 % des mises en chantier en 2013.


Le ralentissement devrait être encore plus prononcé du côté des condos. Le nombre de logements collectifs mis en chantier devrait fléchir de 3,2 % en 2012. La baisse s’accéléra en 2013 avec une baisse de 11,4 %.


Le marché immobilier devrait malgré tout résister, toujours selon les prévisions de la SCHL. Les ventes MLS, soit celles effectuées par un courtier, augmenteront de 2 % à 78 700 en 2012. Le rythme sera sensiblement maintenu avec une croissance de 1,4 % en 2013.


Les prix, pour leur part, devraient se stabiliser. En 2011, ils ont augmenté de 8,4 %. Le prix moyen se dirige vers une progression de 3,9 % en 2012. Pour l’année suivante, les prix resteraient stables avec un gain de 0,8 %.


« Le ralentissement de la croissance économique sera en partie compensé par les conditions d'emprunt toujours favorables et les tendances démographiques. Cette conjoncture se traduira par une modération continue des mises en chantier d'habitations au quatrième trimestre de 2012 et en 2013, » selon Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec.


Au Canada, on anticipe un portrait semblable. « L'activité devrait continuer de ralentir au dernier trimestre de 2012 et en 2013 sur le marché du neuf, alors que le marché de la revente devrait se maintenir, de sorte que la croissance des prix se rapprochera du taux d'inflation ou y sera légèrement inférieure », peut-on lire dans le communiqué de la SCHL.


« L'assombrissement des perspectives économiques mondiales et l'atténuation des effets des ventes sur plan qui ont eu lieu à la fin de 2010 et au début de 2011, lesquelles ont contribué à soutenir les mises en chantier de logements collectifs cette année, amèneront un ralentissement des mises en chantier d'habitations l'an prochain. Néanmoins, la croissance de l'emploi, le bilan migratoire positif et les taux d'intérêt aideront à soutenir les mises en chantier d'habitations », a déclaré Mathieu Laberge, économiste en chef adjoint à la SCHL.


 

Sur le même sujet

10 choses Ă  savoir jeudi

24/07/2014 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

L'économiste de BMO plus prudent envers l'immobilier, pluie de résultats trimestriels, la BCE victime de chantage.

Immobilier: les flips seraient-ils devenus une mode?

18/07/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE : Le seul moyen pour l’investisseur actif de vivre rapidement de l’immobilier.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier : l’art de gagner du temps

Au minimum Bombardier trouve un moyen de faire patienter les investisseurs et leur donnent une nouvelle raison d'espérer

Ecouteurs: Bose porte plainte contre Beats

Il y a 28 minutes | AFP

Bose accule la société rachetée par Apple de violer sa technologie de réduction du bruit.

Ottawa est assis sur plus de 730 millions $ non réclamés par les contribuables

Ottawa est assis sur plus de 730 millions $ de remboursements d'impôt et de chèques du gouvernement non ...