Immobilier: l'accessibilité à la propriété s'est détériorée au premier semestre

Publié le 03/07/2018 à 12:22

Immobilier: l'accessibilité à la propriété s'est détériorée au premier semestre

Publié le 03/07/2018 à 12:22

Par La Presse Canadienne

Selon un rapport de RBC, l'accessibilité à la propriété au Canada s'est détériorée au premier trimestre de 2018, mettant fin à un sursis qui n'aura duré qu'un seul trimestre _ le premier en deux ans et demi.


La proportion du revenu médian avant impôts des ménages nécessaire pour les paiements hypothécaires, les impôts fonciers et les services publics a augmenté de 0,4 point de pourcentage par rapport au quatrième trimestre de 2017, pour s'établir à 48,4 pour cent. Au cours du trimestre précédent, cette proportion avait baissé de 0,3 point de pourcentage.


Les taux hypothécaires avaient augmenté au cours des deux trimestres précédents, mais une baisse des prix des maisons, principalement dans la région du Grand Toronto, avait légèrement réduit les coûts de propriété. Le rapport de RBC ajoute qu'une hausse d'un point de pourcentage du taux de financement à un jour de la Banque du Canada, qui pourrait atteindre 2,25 pour cent au premier semestre de 2019, risque d'aggraver l'accessibilité à la propriété.


À Montréal, le marché du logement «demeure sur une belle lancée à tous égards et les prix ont augmenté de façon soutenue au début de 2018», mais «les coûts de propriété sont de plus en plus élevés dans la région», indique le rapport de RBC. Au dernier trimestre, la mesure globale des coûts liés à la propriété a avancé de 0,4 point, pour s'établir à 43,7 pour cent.


Le rapport estime que «la mesure s'éloigne de plus en plus de sa moyenne à long terme, ce qui laisse présager un accroissement des tensions sur l'accessibilité à la propriété dans la région de Montréal, tout particulièrement dans le segment des maisons individuelles, où les vendeurs sont aux commandes».


À Québec, «le marché est demeuré favorable aux acheteurs dans un contexte de stagnation des reventes, qui n'a pas réglé le problème de la surabondance persistante de l'offre». La mesure globale de RBC est demeurée à peu près au même point au premier trimestre de 2018, gagnant à peine 0,1 point de pourcentage par rapport aux premier et quatrième trimestres de 2017. La mesure de RBC pour la période se situe à 32,6 pour cent, ce qui est légèrement au-dessus des normales pour la région.


 


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À surveiller: Banque Royale, Costco et Hydro One

10/09/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Banque Royale, Costco et Hydro One?

À surveiller : Alibaba, RBC et CIBC

24/08/2018 | Stéphane Rolland

Que faire avec les titres d’Alibaba, RBC et CIBC? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les ...

À la une

Marier croissance et pénurie de main-d'oeuvre

Édition du 10 Novembre 2018 | Jean-François Venne

Fondé en 1976 à Thetford Mines, mais installé à Disraeli depuis 1982, Nutech se spécialise dans l'usinage de ...

Bourse: Wall Street plonge à la clôture

Mis à jour à 16:51 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les grands coupables de ce recul sont Apple et Goldman Sachs.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

07:00 | LesAffaires.com et AFP

«Les facteurs baissiers sont nombreux.»