Immobilier: hausse des prix et des taux d'intérêt

Publié le 14/09/2018 à 16:50

Immobilier: hausse des prix et des taux d'intérêt

Publié le 14/09/2018 à 16:50

Bulletin JLR-Les Affaires. L'accès à la propriété a continué de chuter en août au Québec. L'augmentation plus rapide des prix des maisons, des copropriétés et des taux d'intérêt par rapport aux salaires en est la principale responsable. 



Ventes d’unifamiliales au Québec


D’après les actes publiés au Registre foncier du Québec et compilés par JLR (incluant les ventes par courtier, entre particuliers et les constructions neuves), un total de 80 703 unifamiliales ont été vendues au cours des 12 derniers mois. Le prix médian a crû de 3 % durant cette même période pour se retrouver à 246 000 $. Plus particulièrement pour le mois d’août, le prix de vente médian a augmenté de 1 % tandis que la hausse du nombre de transactions s’est fixée à 11 %.


Ventes de copropriétés au Québec


Le marché de la copropriété est très vigoureux. Du côté des ventes, c’est celui qui a le plus augmenté. Les 33 292 transactions enregistrées représentent une hausse de 11 % relativement aux 12 mois précédents. Le prix médian, quant à lui, s’est fixé à 245 000 $ au cours de cette même période. Il s’agit d’une croissance de 2 %, la plus faible des trois catégories de bâtiments étudiées dans ce bulletin. Pour la comparaison du mois d’août au même mois en 2017, l’augmentation des ventes a été de 19 % et le prix médian a crû de 4 %.


L’indice d’accessibilité


L’accessibilité à la propriété au Québec est estimée et présentée par JLR grâce à l’indice AP. Pour le mois d’août 2018, la valeur de l’indice était de 92,1 en baisse de 5,7 % relativement à août 2017. Depuis plusieurs mois, l’accessibilité à la propriété ne fait que baisser. Cela est dû au fait que le prix médian et les taux d’intérêt augmentent plus rapidement que les salaires. Toutefois, le salaire hebdomadaire médian a crû pour une première fois en presque un an. Cela est peut-être le début d’une tendance haussière pour les salaires. Cette tendance serait cohérente avec les conditions du marché de l’emploi au Québec. Théoriquement, une pénurie de travailleurs crée des pressions à la hausse sur les salaires. L’indice est basé sur le ratio salaire hebdomadaire (Statistique Canada)/paiement hypothécaire « type » rapporté en un indice base 100 (janvier 2010=100).


Tendances par ville


Pour les propriétés unifamiliales, le prix médian a augmenté pour l’ensemble des villes analysées. Le prix subit une hausse particulièrement élevée à Dollard-Des Ormeaux, à Montréal et à Granby. En ce qui a trait au nombre de transactions effectuées lors des 12 derniers mois, ce nombre a également crû pour la majorité des villes. Dollard-Des-Ormeaux est la ville où le nombre de transactions a le plus diminué (-5 %).


Du côté de la copropriété, la tendance concernant les prix se démarque de celle dans le secteur de l’unifamiliale. Les hausses sont beaucoup plus modestes et une baisse de prix médian a été constatée à Brossard au cours des 12 derniers mois. La quantité de transactions a toutefois fortement crû dans cette ville avec une croissance de 29 %. Une augmentation du nombre de ventes a été observée dans toutes les villes étudiées, à l’exception de la ville de Québec (-1 %).


Analyse économique


Le 5 septembre dernier, la Banque du Canada (BDC) a annoncé le maintien de son taux directeur à 1,5 %. La BDC explique que l’augmentation de l’inflation à 3 % ne sera pas permanente, une baisse étant prévue au début de l’année 2019 afin de rétablir ce taux vers les 2 %. Aussi, le nombre d’emplois a reculé au Canada au mois d’août. Ces chiffres ne sont toutefois pas alarmants étant donné le bas taux de chômage actuel.


Ceci étant dit, la BDC pourrait augmenter son taux directeur dès l’automne selon l’évolution des indicateurs qu’elle surveille. Finalement, la croissance de la production semble se situer près de son potentiel. Pour ce qui est du Québec, en août, le taux de chômage est resté à 5,6 % selon Statistique Canada. Cela veut dire que la province se trouve toujours en pénurie de travailleurs. La hausse du salaire médian hebdomadaire pourrait donc se poursuivre lors des prochains mois.


À propos de JLR


JLR est un chef de file dans le développement de solutions foncières sur mesure : analyse de risque, enquête et recouvrement, analyse de parts de marché, suivi du portefeuille immobilier, développement des affaires, réglementation et conformité, évaluation immobilière, analyse de propriété et du marché immobilier et bien plus encore.


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Combien de temps les Québécois demeurent-ils propriétaires?

Mis à jour le 18/09/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE. Environ la moitié des acheteurs d'unifamiliales auront revendu leur propriété d'ici douze ans.

Quel est le véritable coût d'être propriétaire?

28/08/2018 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Être propriétaire ou locataire, lequel vous engendra le plus dépenses?

À la une

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

16:11 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi:

MTY et Richelieu graduent au S&P/TSX

Le 24 septembre avant l'ouverture, MTY et Richelieu feront enfin leur entrée au grand indice de la Bourse de Toronto.