Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Par La Presse Canadienne

L'homme d'affaires et ex-athlète olympique Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier montréalais du même nom, est mort dimanche dernier d'un cancer à l'âge de 67 ans.


Au cours de sa vie, il a dirigé la Corporation Alexis Nihon fondée à Montréal après la Deuxième Guerre mondiale par son père, un immigrant belge. Il a aussi exercé des activités immobilières aux Bahamas, là où son père est mort, il y a 33 ans.


Alexis Nihon fils a aussi été lutteur amateur, ayant représenté les Bahamas aux Jeux olympiques de Mexico en 1968.


À Montréal, un boulevard de l'arrondissement Saint-Laurent et un immeuble commercial et à bureaux bien connu du centre-ville portent le nom d'Alexis Nihon.


Alexis Nihon II laisse dans le deuil son épouse et quatre enfants. Son fils George était mort avant lui. Ses funérailles auront lieu dans l'intimité dans un lieu qui n'a pas été identifié.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Le Palais Montcalm métamorphosé pour les gens d'affaires

Édition du 25 Octobre 2014 | Valérie Lesage

À travailler entourés d'artistes, les gestionnaires du Palais Montcalm - Maison de la musique de Québec, ont eu la ...

Acheter son local au centre-ville

Édition du 25 Octobre 2014 | Claudine Hébert

Pourquoi louer votre local au centre-ville si vous pouvez l'acheter ? Depuis un mois, Développements HIP a entamé la ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: la fusillade à Ottawa fait plonger les indices nord-américains

Mis à jour à 16:34

La fusillade à Ottawa a fait plonger les marchés boursiers de Toronto et de New York.

Le pétrole recule fortement, à son plus bas depuis juin 2012

15:46

Un bond plus important que prévu des stocks pétroliers américains plombe les titres du secteur à Toronto.

Lise Watier se lance dans la vodka

Après avoir connu le succès international dans les cosmétiques, Lise Watier lance la première vodka québécoise