Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Par La Presse Canadienne

L'homme d'affaires et ex-athlète olympique Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier montréalais du même nom, est mort dimanche dernier d'un cancer à l'âge de 67 ans.


Au cours de sa vie, il a dirigé la Corporation Alexis Nihon fondée à Montréal après la Deuxième Guerre mondiale par son père, un immigrant belge. Il a aussi exercé des activités immobilières aux Bahamas, là où son père est mort, il y a 33 ans.


Alexis Nihon fils a aussi été lutteur amateur, ayant représenté les Bahamas aux Jeux olympiques de Mexico en 1968.


À Montréal, un boulevard de l'arrondissement Saint-Laurent et un immeuble commercial et à bureaux bien connu du centre-ville portent le nom d'Alexis Nihon.


Alexis Nihon II laisse dans le deuil son épouse et quatre enfants. Son fils George était mort avant lui. Ses funérailles auront lieu dans l'intimité dans un lieu qui n'a pas été identifié.

Sur le même sujet

Quand la réalité virtuelle se mêle d'immobilier

Édition du 02 Août 0014 | Claudine Hébert

Si vous êtes passé par le bureau des ventes d'une des tours d'habitation en construction (ou sur le point de l'être) ...

10 choses à savoir jeudi

24/07/2014 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

L'économiste de BMO plus prudent envers l'immobilier, pluie de résultats trimestriels, la BCE victime de chantage.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier dépasse les attentes, prévoit reprendre les vols du CSeries sous peu

L'avionneur montréalais rassure en utilisant moins de fonds que prévu; le CSeries reprendra les vols d'essai bientôt.

Québecor crée un nouveau secteur dédié aux médias

La nouvelle entité, qui vise à pousser la convergence plus loin, sera dirigée par l'avocate Julie Tremblay.

Twitter: le titre gazouille-t-il trop fort?

30/07/2014 | François Pouliot

BLOGUE. En rebond de plus de 20%, le titre de Twitter gazouille-t-il trop fort?