Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Par La Presse Canadienne

L'homme d'affaires et ex-athlète olympique Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier montréalais du même nom, est mort dimanche dernier d'un cancer à l'âge de 67 ans.


Au cours de sa vie, il a dirigé la Corporation Alexis Nihon fondée à Montréal après la Deuxième Guerre mondiale par son père, un immigrant belge. Il a aussi exercé des activités immobilières aux Bahamas, là où son père est mort, il y a 33 ans.


Alexis Nihon fils a aussi été lutteur amateur, ayant représenté les Bahamas aux Jeux olympiques de Mexico en 1968.


À Montréal, un boulevard de l'arrondissement Saint-Laurent et un immeuble commercial et à bureaux bien connu du centre-ville portent le nom d'Alexis Nihon.


Alexis Nihon II laisse dans le deuil son épouse et quatre enfants. Son fils George était mort avant lui. Ses funérailles auront lieu dans l'intimité dans un lieu qui n'a pas été identifié.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Immobilier: les flips seraient-ils devenus une mode?

18/07/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE : Le seul moyen pour l’investisseur actif de vivre rapidement de l’immobilier.

Immobilier: les prix montent, Fitch s'inquiète

14/07/2014

L'indice du prix des maisons Teranet-Banque Nationale monte encore. Fitch croit que le marché est surévalué de 20%

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le CN dépasse (encore) les attentes

21/07/2014

Le Canadien National (TSX:CNR) a surpassé les prévisions des analystes au deuxième trimestre en ...

Pont Champlain: trois consortiums dans la course

Mis à jour le 21/07/2014

Le consortium sélectionné sera responsable de concevoir, construire, financer, exploiter et entretenir la structure.

Croupiers de casinos: début imminent de la conciliation

21/07/2014

À quelques heures du début d'un processus de conciliation, Loto-Québec a confiance d'en arriver ...