Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier du même nom, meurt à 67 ans

Publié le 27/02/2013 à 09:47

Par La Presse Canadienne

L'homme d'affaires et ex-athlète olympique Alexis Nihon II, fils du magnat immobilier montréalais du même nom, est mort dimanche dernier d'un cancer à l'âge de 67 ans.


Au cours de sa vie, il a dirigé la Corporation Alexis Nihon fondée à Montréal après la Deuxième Guerre mondiale par son père, un immigrant belge. Il a aussi exercé des activités immobilières aux Bahamas, là où son père est mort, il y a 33 ans.


Alexis Nihon fils a aussi été lutteur amateur, ayant représenté les Bahamas aux Jeux olympiques de Mexico en 1968.


À Montréal, un boulevard de l'arrondissement Saint-Laurent et un immeuble commercial et à bureaux bien connu du centre-ville portent le nom d'Alexis Nihon.


Alexis Nihon II laisse dans le deuil son épouse et quatre enfants. Son fils George était mort avant lui. Ses funérailles auront lieu dans l'intimité dans un lieu qui n'a pas été identifié.

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Un outil Web pour trouver un courtier immobilier

Édition du 30 Août 2014 | Valérie Lesage

Une entreprise de Laval propose depuis la mi-août un site Web qui facilite le choix d'un courtier immobilier, sans ...

Harmoniser la mesure des locaux dans le monde

Édition du 30 Août 2014 | Claudine Hébert

Une nouvelle règle de mesurage des locaux pour bureaux entrera en vigueur en novembre. Cette nouvelle norme ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Holvi, la start-up finlandaise qui veut remplacer les banques

31/08/2014 | Julien Brault

BLOGUE. Rencontre avec un jeune entrepreneur qui a lancé une banque en ligne.

Hong Kong: une ville divisée

08:22

Hong Kong connaît l'une de ses plus graves crises politiques depuis sa rétrocession à la Chine en ...

L'homme qui a sauvé le lac Mégantic

Édition du 30 Août 2014 | Dominique Froment

Denis Millette en avait vu des catastrophes naturelles; mais en milieu urbain et aussi émotive, jamais !