Redevances minières: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Redevances minières: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Par La Presse Canadienne

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, n'a pas exclu vendredi que la hausse des redevances minières soit plus modeste que ce que le Parti québécois a promis en campagne électorale.


Lors d'un point de presse tenu à la suite d'un discours prononcé devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Marceau a déclaré que l'objectif du gouvernement était de "respecter les principes" que le PQ a mis de l'avant pendant la campagne électorale.


Mais quand on lui a demandé s'il pouvait garantir que la hausse des redevances allait produire autant de nouveaux revenus pour l'État que ce que prévoyait la plate-forme du parti, il a répondu: "ça va dépendre des choix qu'on va retenir".


Le ministre a précisé que le gouvernement allait faire des "calculs et des estimations" et qu'au final, la hausse des redevances allait se traduire par "des augmentations significatives" des revenus de l'État.


Dans sa plate-forme, le PQ promettait d'instaurer une redevance minimale obligatoire de cinq pour cent sur la valeur brute de production et de taxer à hauteur de 30 pour cent le "surprofit" des minières, c'est-à-dire les "profits au-delà de ce qui est la norme".


Vendredi, Nicolas Marceau a reconnu que la définition précise du "surprofit" nécessitait un "travail conceptuel" qui est déjà amorcé au ministère des Finances.


Le gouvernement prévoit consulter l'industrie minière et d'autres intervenants sur la question au cours des prochains mois. Le nouveau régime de redevance doit être dévoilé au début de l'an prochain.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Pourquoi Nouveau Monde Graphite a besoin d'Hydro-Québec

19/06/2018 | François Normand

Un partenariat avec HQ lui permettra de contester le monopole de l'Asie dans une production mondiale stratégique.

Stornoway: des actionnaires restent confiants malgré le manque de liquidité

30/05/2018 | François Normand

BMO Marchés des capitaux estime qu'il manque entre 20 et 30 M$ de financement dans les 12 prochains mois.

À la une

Et si Trump était réélu en 2020?

23/06/2018 | François Normand

ANALYSE - On sous-estime les appuis du président et on surestime la capacité des démocrates de rebondir.

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...