Redevances minières: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Redevances minières: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Par La Presse Canadienne

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, n'a pas exclu vendredi que la hausse des redevances minières soit plus modeste que ce que le Parti québécois a promis en campagne électorale.


Lors d'un point de presse tenu à la suite d'un discours prononcé devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Marceau a déclaré que l'objectif du gouvernement était de "respecter les principes" que le PQ a mis de l'avant pendant la campagne électorale.


Mais quand on lui a demandé s'il pouvait garantir que la hausse des redevances allait produire autant de nouveaux revenus pour l'État que ce que prévoyait la plate-forme du parti, il a répondu: "ça va dépendre des choix qu'on va retenir".


Le ministre a précisé que le gouvernement allait faire des "calculs et des estimations" et qu'au final, la hausse des redevances allait se traduire par "des augmentations significatives" des revenus de l'État.


Dans sa plate-forme, le PQ promettait d'instaurer une redevance minimale obligatoire de cinq pour cent sur la valeur brute de production et de taxer à hauteur de 30 pour cent le "surprofit" des minières, c'est-à-dire les "profits au-delà de ce qui est la norme".


Vendredi, Nicolas Marceau a reconnu que la définition précise du "surprofit" nécessitait un "travail conceptuel" qui est déjà amorcé au ministère des Finances.


Le gouvernement prévoit consulter l'industrie minière et d'autres intervenants sur la question au cours des prochains mois. Le nouveau régime de redevance doit être dévoilé au début de l'an prochain.

Sur le même sujet

L'espace, prochaine frontière de l'industrie minière

Édition du 02 Août 0014 | Julien Brault

Les crat√®res de la lune pourraient bient√īt se transformer en mines √† ciel ouvert. C'est du moins le sc√©nario ...

Un projet de mine de ¬ęclasse mondiale¬Ľ au nord de Baie-Comeau

Mason Graphite, de Laval, veut investir 130M$ dans une mine de graphite, un minerai utilisé dans les autos électriques.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Dette: pas d'accord entre l'Argentine et les fonds ¬ęvautours¬Ľ

30/07/2014 | AFP

L'Argentine et les fonds spéculatifs ne sont pas parvenus à se mettre d'accord mercredi à New York ...

Bombardier reçoit une commande de cinq biturbopropulseurs Q400 NextGen

30/07/2014

La valeur de la transaction est estimée à environ 168 millions $ US.

Barrick Gold affiche un bénéfice en baisse et déçoit les analystes

Le producteur d'or Barrick Gold a affiché un bénéfice ajusté de 159 M $US pour son deuxième trimestre.