Redevances miniĂšres: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Redevances miniĂšres: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Par La Presse Canadienne

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, n'a pas exclu vendredi que la hausse des redevances minières soit plus modeste que ce que le Parti québécois a promis en campagne électorale.


Lors d'un point de presse tenu à la suite d'un discours prononcé devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Marceau a déclaré que l'objectif du gouvernement était de "respecter les principes" que le PQ a mis de l'avant pendant la campagne électorale.


Mais quand on lui a demandé s'il pouvait garantir que la hausse des redevances allait produire autant de nouveaux revenus pour l'État que ce que prévoyait la plate-forme du parti, il a répondu: "ça va dépendre des choix qu'on va retenir".


Le ministre a précisé que le gouvernement allait faire des "calculs et des estimations" et qu'au final, la hausse des redevances allait se traduire par "des augmentations significatives" des revenus de l'État.


Dans sa plate-forme, le PQ promettait d'instaurer une redevance minimale obligatoire de cinq pour cent sur la valeur brute de production et de taxer à hauteur de 30 pour cent le "surprofit" des minières, c'est-à-dire les "profits au-delà de ce qui est la norme".


Vendredi, Nicolas Marceau a reconnu que la définition précise du "surprofit" nécessitait un "travail conceptuel" qui est déjà amorcé au ministère des Finances.


Le gouvernement prévoit consulter l'industrie minière et d'autres intervenants sur la question au cours des prochains mois. Le nouveau régime de redevance doit être dévoilé au début de l'an prochain.

Sur le même sujet

«Island Gold sera notre vaisseau amiral» - Renaud Adams, président de Mines Richmont

Édition du 31 Janvier 2015 | Suzanne Dansereau

Le nouveau président de Mines Richmont (Tor., RIC, 4,36 $), Renaud Adams, vient rarement à Montréal. Quand il est ...

Québec aidera à trouver un potentiel repreneur pour la mine du lac Bloom

04/12/2014

Le gouvernement Couillard est prĂȘt Ă  donner un coup de pouce aux intervenants de la CĂŽte-Nord pour relancer la mine.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

AprĂšs 10 ans, Thierry Vandal quitte son poste Ă  la tĂȘte d'Hydro-QuĂ©bec

Les raisons de son départ ne sont pas connues. Il restera en poste jusqu'au 1er mai.

Le pétrole bondit dans l'espoir d'une baisse de l'offre américaine

15:44 | AFP

Le prix du pétrole a bondi de près de quatre dollars vendredi à New York, des ...

L'ex-prĂ©sident de la SAQ prend la tĂȘte d'Uniprix

L’ex-prĂ©sident de la SociĂ©tĂ© des alcools du QuĂ©bec (SAQ), Philippe Duval, devient prĂ©sident du Groupe Uniprix.