Redevances minières: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Redevances minières: Marceau n'exclut pas une hausse plus modeste

Publié le 23/11/2012 à 16:18

Par La Presse Canadienne

Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, n'a pas exclu vendredi que la hausse des redevances minières soit plus modeste que ce que le Parti québécois a promis en campagne électorale.


Lors d'un point de presse tenu à la suite d'un discours prononcé devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, M. Marceau a déclaré que l'objectif du gouvernement était de "respecter les principes" que le PQ a mis de l'avant pendant la campagne électorale.


Mais quand on lui a demandé s'il pouvait garantir que la hausse des redevances allait produire autant de nouveaux revenus pour l'État que ce que prévoyait la plate-forme du parti, il a répondu: "ça va dépendre des choix qu'on va retenir".


Le ministre a précisé que le gouvernement allait faire des "calculs et des estimations" et qu'au final, la hausse des redevances allait se traduire par "des augmentations significatives" des revenus de l'État.


Dans sa plate-forme, le PQ promettait d'instaurer une redevance minimale obligatoire de cinq pour cent sur la valeur brute de production et de taxer à hauteur de 30 pour cent le "surprofit" des minières, c'est-à-dire les "profits au-delà de ce qui est la norme".


Vendredi, Nicolas Marceau a reconnu que la définition précise du "surprofit" nécessitait un "travail conceptuel" qui est déjà amorcé au ministère des Finances.


Le gouvernement prévoit consulter l'industrie minière et d'autres intervenants sur la question au cours des prochains mois. Le nouveau régime de redevance doit être dévoilé au début de l'an prochain.

Sur le même sujet

Avenir de Nunavik Nickel: Couillard va aux nouvelles

30/10/2014 | Suzanne Dansereau

Pékin. Le premier ministre du Québec rencontrera vendredi la haute direction de la minière chinoise Jilin Jien Nickel.

Philippe Couillard se rend en Chine pour vendre le Plan Nord

24/10/2014

Philippe Couillard s'en va rassurer le deuxième partenaire économique du Québec: la Chine, qui ...

OPINION Revenir de loin
Édition du 25 Octobre 2014 | GĂ©raldine Martin
Pas morte, la filière québécoise du lithium
Édition du 18 Octobre 2014 | Suzanne Dansereau
Relance du Plan Nord: Québec crée un institut de recherche nordique
Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le meilleur véhicule pour s'enrichir à long terme

BLOGUE. Ce n’est pas parce que le marché boursier fracasse des records qu’il est nécessairement cher.

Les bienfaits d’un portefeuille nord-américain

BLOGUE. Pour réduire le risque et bonifier le rendement, une solution consiste à bâtir un portefeuille nord-américain.

La correction évitée, comment terminerons-nous l'année?

10:49 | Jean Gagnon

À l’échelle mondiale, la correction boursière a été évitée de peu en octobre. Que nous réserve le reste de l'année?