Québec solidaire veut interdire les véhicules à essence

Publié le 28/08/2018 à 06:44

Québec solidaire veut interdire les véhicules à essence

Publié le 28/08/2018 à 06:44

Par La Presse Canadienne

Québec solidaire interdirait les véhicules à essence à compter de 2030 s'il forme le prochain gouvernement, selon ce que rapporte mardi Radio-Canada.


Seul l'achat de véhicules hybrides ou électriques serait autorisé dans douze ans, tandis que les acheteurs de véhicules à essence seraient pénalisés dès le premier mandat solidaire, ajoute le diffuseur public.


Selon l'échéancier de Québec solidaire, qui s'inspire de la situation au Royaume-Uni et en France, une obligation de ne vendre que des véhicules hybrides ou électriques entrerait en vigueur en 2030. Une obligation de ne vendre que des véhicules électriques suivrait en 2040, puis les véhicules à essence disparaîtraient des routes de la province en 2050.


L'incitatif à l'achat de 8000 $ lors de l'acquisition d'un véhicule électrique serait bonifié et tout achat d'un véhicule à essence serait pénalisé, sous forme de taxe ou de frais additionnels.

À suivre dans cette section


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le Salon automobile de Detroit est commencé

14/01/2019 | AFP

La réaction des constructeurs aux tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis est également très attendue.

Transport électrique: le Québec bien placé pour en profiter

Édition du 16 Juin 2018 | Simon Lord

L'Ontario s'est toujours démarqué dans le secteur des voitures. Le transport électrique pourrait changer les choses.

À la une

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.