Postes Canada nie qu'elle cessera de livrer le courrier cinq jours par semaine

Publié le 15/02/2013 à 06:39, mis à jour le 15/02/2013 à 06:42

Postes Canada nie qu'elle cessera de livrer le courrier cinq jours par semaine

Publié le 15/02/2013 à 06:39, mis à jour le 15/02/2013 à 06:42

Par La Presse Canadienne

La direction de Postes Canada assure qu'elle continuera de livrer le courrier cinq fois par semaine. Photo: Bloomberg

Le courrier continuera d'être livré par Postes Canada cinq jours par semaine, malgré un reportage suggérant le contraire, affirme la société de la Couronne.


L'entreprise fédérale examine des méthodes pour réduire ses coûts tandis que l'industrie de la livraison du courrier continue de décroître, mais nie qu'elle envisageait de réduire sa période de livraison à quatre, voire trois jours par semaine.


Dans une déclaration transmise par voie de communiqué, Postes Canada précise qu'elle cherche toujours des façons d'améliorer son efficacité tout en réduisant ses coûts.


La société de la Couronne fait face à des conditions financières difficiles, ayant rapporté une perte de 327 M$ en 2011. Postes Canada continue de perdre de l'argent depuis.


Il y a moins de deux semaines, la poste américaine a annoncé qu'elle cessera de livrer le courrier le samedi. Lisez l'article.


En novembre, les entreprises de Postes Canada ont annoncé une perte avant impôts de 75 M$ au troisième trimestre de 2012, sa sixième perte trimestrielle consécutive.


La faute au numérique


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Les 5 meilleurs livres sur la Bourse

07/05/2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. Voici mon top 5 des meilleurs livres sur la Bourse.

Marc-André Sabourin, pdg d'Inouï, veut réinventer l’industrie du livre avec des titres à 2,99$

23/04/2014 | Julien Brault

La start-up québécoise Inouï, qui sera officiellement lancée vendredi prochain, fait le pari ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.