Philippe Couillard défendra la gestion de l'offre coûte que coûte

Publié le 29/08/2018 à 11:08

Philippe Couillard défendra la gestion de l'offre coûte que coûte

Publié le 29/08/2018 à 11:08

Par La Presse Canadienne

[Photo: Getty Images]

Le chef libéral Philippe Couillard a prévenu mercredi qu’il y aurait des conséquences politiques « sérieuses » à consentir à de nouvelles brèches dans le système de la gestion de l’offre afin de sceller les négociations sur la modernisation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).


Interrogé en conférence de presse à Rivière-du-Loup, celui-ci a répondu « just watch me » à une question pour savoir jusqu’où il était prêt à aller.


Sans nommer directement le gouvernement Trudeau, M. Couillard a rappelé que le Québec, la deuxième plus grande province au pays, s’opposait à de nouvelles concessions dans le système régissant les productions d’œuf, de volaille et de lait.


Ainsi, un recul par rapport aux demandes américaines dans les négociations entourant l’ALÉNA pourrait se traduire par des conséquences, a suggéré le chef du Parti libéral du Québec (PLQ).


Selon le Globe and Mail, Ottawa serait prêt à faire des concessions dans le système de la gestion de l’offre afin de conserver le mécanisme des règlements des différends dans l’ALÉNA.


Par ailleurs, après avoir fermé la porte la veille, M. Couillard s’est dit ouvert mercredi à un front commun des chefs politiques dans ce dossier.


S’il refuse de participer à un événement public des chefs pour appuyer la gestion de l’offre, il s’est dit prêt à signer, après l’avoir étudié, le document à cet effet récemment envoyé par le chef du Parti québécois (PQ) Jean-François Lisée.

À suivre dans cette section


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Tarifs douaniers ou pas, Trudeau pourrait signer l'AEUMC

Il rappelle que le Canada souhaite toujours que ces droits de douane soient levés avant l'entrée en vigueur du traité.

Trump «pas toujours évident» pour le Premier ministre canadien

22/10/2018 | AFP

«Mon job, c'est de m'assurer de bien défendre l'intérêt des Canadiens», a dit M. Trudeau à Tout le monde en parle.

À la une

Pourquoi le dollar américain est-il si fort?

Le billet vert approche du sommet de 2002 grâce à plusieurs facteurs favorables, mais gare aux spéculateurs.

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.

Bombardier: garder le CRJ, mais continuer de sabrer des postes

Mis à jour il y a 17 minutes | AFP et La Presse Canadienne

« Il n’y a que deux joueurs dans l’industrie » dans ce créneau, « Embraer et [Bombardier] », dit-il.