Budget: Ottawa investit 120 milliards dans les infrastructures sur 10 ans

Publié le 22/03/2016 à 16:25

Budget: Ottawa investit 120 milliards dans les infrastructures sur 10 ans

Publié le 22/03/2016 à 16:25

Par François Normand

(Photo: LesAffaires.com)

Aux grands maux, les grands remèdes. Le gouvernement Trudeau investira plus de 120 milliards de dollars (G$) sur 10 ans pour moderniser les infrastructures et stimuler l'économie canadienne à long terme.


Ces investissements surviennent alors l'économie canadienne bat de l'aile, principalement en raison de la chute du prix des ressources naturelles, sans parler des déboires de la Chine et de l'Europe.


Ces investissements de plus de 120 G$ du fédéral comprennent deux phases.


Toutefois, il est impossible de savoir exactement quelle portion de cette somme est de l'argent neuf par rapport aux dépenses déjà prévues par l'ancien gouvernement conservateur, car Ottawa refuse de donner cette information.


La phase 1 prévoit des investissements totalisant 11,9 G$ sur cinq ans (il s'agit dans ce cas d'argent neuf), dont la majorité sera dépensée au cours des deux prochaines années.


Ces 11,9 G$ permettront de moderniser et de remettre à niveau les réseaux de transport en commun ainsi que les réseaux d’aqueducs et d’eaux usées. Ces investissements serviront aussi à offrir des logements abordables et à protéger les infrastructures existantes contre les effets des changements climatiques.


La phase 1 comprend trois grands types d'investissement:


1. L'infrastructure sociale


-investissements dans l'infrastructure sociale des collectivités inuites, nordiques et des Premières Nations (1 219 M$)


-infrastructure culturelle et récréative (342 M$)


-apprentissage et garde des jeunes enfants (400 M$)


-logement abordable (1 481 M$)


2. Le transport en commun


-fonds pour l'infrastructure de transport en commun (3 400 M$). De ce montant, le Québec recevra 923,7 M$. Ce calcul a été fait en fonction du poids de la province dans la proportion de l'achalandage national du transport en commun au Canada, qui s'établit à 27,35%.


3. L'infrastructure verte


-projets liés à l'adaptation et à la résilience de l'infrastructure aux changements climatiques (518 M$)


-renforcement des capacités des municipalités (250 M$)


-fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (2 000 M$)


-infrastructure de gestion des eaux, des eaux usées et des déchets pour les collectivités des Premières Nations (2 242 M$)


Les détails de la phase 2 restent à préciser


Pour sa part, la phase 2 s'élèvera à 108,1 G$. Pour l'instant, le gouvernement Trudeau n'a pas encore déterminé où ces fonds seront alloués.


Mais on sait d'ores et déjà que cette somme sera également investie dans l'infrastructure sociale, le transport en commun et l'infrastructure verte.


Ottawa indique toutefois que la phase 2 sera plus ambitieuse que la phase 1. Le gouvernement annoncera ses priorités à long terme en 2016-2017. Et pour se faire, il consultera les provinces, les territoires, les municipalités et les autochtones.


Les libéraux seront aussi en contact avec les «grands investissements institutionnels d'envergure mondiale». Sans les nommer, on pense à des investisseurs comme la Caisse de dépôt et placement du Québec ou Teacher's.


Enfin, en marge de ces phases 1 et 2, Ottawa dépensera également 1 G$ sur deux ans pour revitaliser l'infrastructure publique fédérale partout au Canada.


Ces investissements comprendront notamment l'amélioration du transport ferroviaire (7 M$) et des services de traversiers dans le Canada atlantique (34 M$).


À lire
Ottawa met fin à la réduction de l'impôt des PME
Six choses qui changent pour votre portefeuille
Ottawa abandonne l'augmentation de l'impôt des options d'achat
Les bonbons d'Ottawa aux entreprises
Daniel Germain: Adieu la PUGE, et tant mieux!
François Pouliot: il faudra dire quelques chapelets

Sur le même sujet

Le coup de la TVQ, prise 2

25/10/2015 | René Vézina

BLOGUE. Québec va imposer davantage les petites entreprises, annulant l'allègement promis par Ottawa.

Budget: on s'attend à un déficit d'un milliard

Le directeur parlementaire du budget (DPB) prévoit un déficit pour cette année et non pas le budget équilibré annoncé.

À la une

Apple brûle des milliards dans des produits qui n'existent pas encore

14:59 | Julien Abadie

Si l'analyse rapide des résultats d'Apple peuvent inquiéter l'investisseur, les chiffres de R&D devraient le rassurer.

Apple est en baisse mais moins que prévu

26/07/2016 | AFP

Le bénéfice net chute de 27% au 3e trimestre, mais les performances financières dépassent quand même les attentes.

Apple touchera-t-elle le fond?

26/07/2016 | lesaffaires.com

L’entreprise pourrait annoncer la pire croissance des ventes d’iPhone de son histoire.