Marois parlera à Redford d'un projet d'oléoduc qui suscite des craintes à Québec

Publié le 22/11/2012 à 13:28, mis à jour le 22/11/2012 à 15:07

Marois parlera à Redford d'un projet d'oléoduc qui suscite des craintes à Québec

Publié le 22/11/2012 à 13:28, mis à jour le 22/11/2012 à 15:07

Par La Presse Canadienne

La première ministre Pauline Marois rencontrera jeudi son homologue albertaine pour discuter d'un projet d'oléoduc dont les risques pour l'environnement ont suscité des craintes à Québec récemment.


Mme Marois a déclaré lors d'un point de presse qu'elle demandera des informations supplémentaires à la première ministre Alison Redford, peu après son arrivée à Halifax, en fin d'après-midi.


« La première chose que je veux pouvoir faire, c'est comprendre exactement ce que souhaiterait l'Alberta dans ce cas là plus particulier, poser un certain nombre de questions, a-t-elle dit. Évidemment, mon collègue l'a dit, ça peut avoir des impacts sur notre environnement et donc on est en droit de soulever certaines questions. »


La semaine dernière, le ministre de l'Environnement, Daniel Breton, a annoncé que le Québec souhaite évaluer les risques liés à l'inversion du flux d'un pipeline qui transporterait du pétrole albertain jusqu'à Montréal.


Ottawa a cependant fait savoir cette semaine que ce projet de la société Enbridge relève de sa juridiction, ce qui laissera le dernier mot aux autorités fédérales.


Sur le même sujet

Les promesses ratées de RER Hydro

17/08/2014 | René Vézina

Faute d’appuis, RER Hydro est donc tombée en défaut de paiement face à ses fournisseurs.

Anticosti: vaincre les peurs et l'idéologie par la transparence

Édition du 07 Juin 2014 | Jean-Paul Gagné

Après avoir accusé le gouvernement Marois de jouer à «Loto-pétrole» avec l'argent des Québécois, Philippe ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Retour sur les prévisions FNB de 2014

08:18 | Ian Gascon

BLOGUE. Quelle fin d’année! Voici venu le moment où l’on révise ses prévisions.

Uni-Sélect remet graduellement le pied sur l'accélérateur

Édition du 20 Décembre 2014 | Dominique Beauchamp

Exclusif. Notre entrevue éditoriale avec Richard Roy, le pdg d'Uni-Sélect.

Votre rémunération augmente bien moins rapidement qu'au Canada

Le salaire des Québécois est celui qui croît le moins vite au pays.