Les redevances minières sur la glace

Publié le 20/11/2012 à 16:52, mis à jour le 20/11/2012 à 17:43

Les redevances minières sur la glace

Publié le 20/11/2012 à 16:52, mis à jour le 20/11/2012 à 17:43

Par Stéphane Rolland

[Photo : Bloomberg]

BUDGET QUÉBEC 2013 - Le gouvernement de Pauline Marois se donne le temps d’établir la nature des redevances qui seront exigées des minières. Mais, le gouvernement a déjà établi le montant qu’il tirera des redevances et il compte les utiliser en totalité pour rembourser la dette publique.


Le gouvernement péquiste a adouci le ton face aux sociétés minières. «Nous consulterons l’industrie ainsi que les intervenants préoccupés par cette question pour que les modifications qui seront apportées le soient au bénéfice de tous», a déclaré le ministre des Finances, Nicolas Marceau, en conférence de presse.


En campagne, le Parti québécois (PQ) a promis un régime de redevances basé sur la valeur brute, et pas sur les bénéfices. Le taux de redevance proposé était de 5 %, avec un impôt additionnel de 30 % sur le «surprofit».


Le gouvernement ira tout de même de l’avant, promet-on, même s’il est en mode consultation. «On va changer le régime des redevances minières, assure M. Marceau en conférence de presse. Je vous le confirme. Nous le ferons au cours des prochains mois. Nous n’avions pas le temps disponible pour le faire, mais nous le ferons plus tôt que tard.»


Sur le même sujet

Un mini-budget pourrait être présenté à l'automne, confirme le ministre Leitao

05/09/2014

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, n'écarte pas la possibilité de présenter un mini-budget ...

Le frein sur les dépenses

04/06/2014 | Valérie Lesage

Pour faire passer le déficit budgétaire de 3,1 G$ cette année à zéro en 2015-2016, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bourse: «évitez d'essayer de prévoir la fin du marché haussier»

Le marché haussier fête son 6e anniversaire. Il a été généreux. Or, tenter de prédire sa fin est une stratégie perdante

La Chine ralentit, le Plan Nord en pâtit

BLOGUE. En Chine, le rythme effréné des années 2000 est chose du passé.

La Société Terminaux Montréal Gateway vendue à un consortium québécois

Mené par Fiera Axium, le consortium comprend Desjardins, Manuvie , le Fonds de solidarité et l'Industrielle Alliance.