Les redevances minières sur la glace

Publié le 20/11/2012 à 16:52, mis à jour le 20/11/2012 à 17:43

Les redevances minières sur la glace

Publié le 20/11/2012 à 16:52, mis à jour le 20/11/2012 à 17:43

Par Stéphane Rolland

[Photo : Bloomberg]

BUDGET QUÉBEC 2013 - Le gouvernement de Pauline Marois se donne le temps d’établir la nature des redevances qui seront exigées des minières. Mais, le gouvernement a déjà établi le montant qu’il tirera des redevances et il compte les utiliser en totalité pour rembourser la dette publique.


Le gouvernement péquiste a adouci le ton face aux sociétés minières. «Nous consulterons l’industrie ainsi que les intervenants préoccupés par cette question pour que les modifications qui seront apportées le soient au bénéfice de tous», a déclaré le ministre des Finances, Nicolas Marceau, en conférence de presse.


En campagne, le Parti québécois (PQ) a promis un régime de redevances basé sur la valeur brute, et pas sur les bénéfices. Le taux de redevance proposé était de 5 %, avec un impôt additionnel de 30 % sur le «surprofit».


Le gouvernement ira tout de même de l’avant, promet-on, même s’il est en mode consultation. «On va changer le régime des redevances minières, assure M. Marceau en conférence de presse. Je vous le confirme. Nous le ferons au cours des prochains mois. Nous n’avions pas le temps disponible pour le faire, mais nous le ferons plus tôt que tard.»


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Encourager la médiocrité

23/02/2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. Les propositions pour aider les sociétés qui sont la cible d’offres «hostiles» devraient faire réfléchir.

Cote de crédit du Québec: peu de marge de manoeuvre, selon les grandes agences

Les grandes agences de notation de crédit ne devraient pas réserver de mauvaises surprises au ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Telus achète Mobilicity, prise trois

15:26

Telus a déjà tenté par deux fois d'acheter le petit fournisseur.