Les négociateurs au Congrès disent avoir un accord pour éviter un «shutdown»

Publié le 12/02/2019 à 06:46

Les négociateurs au Congrès disent avoir un accord pour éviter un «shutdown»

Publié le 12/02/2019 à 06:46

Par La Presse Canadienne

Les négociateurs au Congrès américain ont annoncé lundi soir un accord visant à empêcher une nouvelle paralysie partielle du gouvernement fédéral et à financer la construction de nouvelles barrières le long de la frontière américano-mexicaine.


Les républicains cherchaient désespérément à éviter un autre «shutdown» brutal. Ils ont provisoirement accepté de dépenser beaucoup moins que les 5,7 milliards $ US réclamés par le président Donald Trump pour un mur à la frontière, se contentant d'un montant d'environ 1,4 milliard $, selon un haut conseiller au Congrès.


Devant un groupe bipartisan de représentants et de sénateurs, le président du Comité sénatorial des crédits, Richard Shelby, un républicain de l'Alabama, a fait état d'un accord de principe.


Les détails ne seront pas officiellement publiés avant mardi, mais l'entente serait arrivée à temps pour faire tomber la menace d'une paralysie partielle du gouvernement en fin de semaine.


Les démocrates auraient cédé du terrain, lundi, sur leurs demandes pour limiter le nombre de détentions d'immigrants par les autorités fédérales.


Reste à savoir si le président Trump suivra dans la voie tracée par les négociateurs républicains et démocrates.


M. Trump s'est rendu lundi soir à El Paso, au Texas, pour un rassemblement consacré à l'immigration et aux questions frontalières.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À la une

10 choses à savoir lundi

Google veut la taxe municipale, le virage électrique de Pétro-Canada, cette appli empêche les femmes de fuir le pays.

FNB: Comment Banque Nationale Investissements veut faire sa place

En entrevue, Annamaria Testani, vice-présidente chez BNI, nous explique sa stratégie.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

06:59 | LesAffaires.com et AFP

«Les chiffres depuis le début de l'année ont l'air très solides.»