Les hausses d'impôt commenceront dès le 1er janvier

Publié le 20/11/2012 à 16:47, mis à jour le 20/11/2012 à 20:57

Les hausses d'impôt commenceront dès le 1er janvier

Publié le 20/11/2012 à 16:47, mis à jour le 20/11/2012 à 20:57

Par Guillaume Poulin-Goyer

BUDGET QUÉBEC 2013 - Les hausses d’impôt annoncées avant le budget par le gouvernement du Parti québécois entreront en vigueur à compter du 1er janvier prochain.


Ainsi, les particuliers dont le revenu excède 100 000 $ verront le taux d’imposition majoré à 25,75 % à compter de l’année d’imposition 2013. Ce nouveau palier portera le taux d’imposition marginal incluant l’impôt fédéral à 49,97 %, confirme le gouvernement péquiste.


De plus, tel que promis, le Parti québécois rend progressive la contribution santé. Aucune contribution ne sera appliquée à l’égard d’un revenu individuel de 18 000 $ ou moins. Elle atteindra graduellement 100 $ pour un revenu qui varie de 18 000 $ à 20 000 $.


Elle sera de 100 $ pour tous les contribuables ayant un revenu de 20 000 $ à 40 000 $ et atteindra graduellement 200 $ pour ceux qui ont un revenu entre 40 000 $ et 42 000 $. La contribution est maintenue à 200 $ pour les contribuables ayant un revenu de 42 000 $ à 130 000 $.


Cette contribution passera graduellement de 200 $ à 1 000 $ pour les contribuables ayant un revenu de 130 000 $ à 150 000 $ et atteindra 1 000 $ pour les contribuables ayant un revenu de 150 000 $ ou plus. 


Taux marginaux combinés


Ces deux mesures pénalisent donc davantage les contribuables aux revenus les plus élevés. En combinant ces mesures, le taux marginal le plus élevé de certains clients grimpe à 53,97 %. C’est le cas par exemple pour un contribuable dont le revenu s’établit à 135 000 $ en 2013.


Sur le même sujet

Encourager la médiocrité

23/02/2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. Les propositions pour aider les sociétés qui sont la cible d’offres «hostiles» devraient faire réfléchir.

Cote de crédit du Québec: peu de marge de manoeuvre, selon les grandes agences

Les grandes agences de notation de crédit ne devraient pas réserver de mauvaises surprises au ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Avez-vous vraiment confiance en vous?

18/04/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Pour s'en faire une idée, un petit quiz qui vous prendra trois minutes de votre temps.

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick Clérouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, à l'image des FNB? Réponse à notre lecteur