Le Canada courtise les pays asiatiques de l'ASEAN

Publié le 27/08/2018 à 13:49

Le Canada courtise les pays asiatiques de l'ASEAN

Publié le 27/08/2018 à 13:49

Par La Presse Canadienne

[Photo: 123rf]

Le Canada et les 10 pays asiatiques de l’ASEAN mènent des « pourparlers exploratoires » en vue d’un accord de libre-échange, a indiqué lundi le ministre canadien du Commerce international, à la veille d’un déplacement en Thaïlande et à Singapour.


Le gouvernement libéral de Justin Trudeau cherche à diversifier ses marchés à l’export face aux tensions commerciales avec son premier partenaire, les États-Unis, qui a imposé des taxes douanières sur l’acier et l’aluminium, en plus de forcer la renégociation de l’accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) en vigueur depuis 1994.


Ainsi, le ministre de la Diversification du commerce international, Jim Carr, sera en Thaïlande du 28 au 30 août « pour promouvoir les investissements et les relations commerciales bilatérales en essor » entre Ottawa et Bangkok, selon un communiqué officiel.


« Il se rendra ensuite à Singapour pour rencontrer des dirigeants gouvernementaux et des chefs d’entreprise » et assistera « à la septième réunion des ministres de l’Économie du Canada et de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est », dont la présidence tournante est assumée cette année par Singapour, a poursuivi son cabinet.


Soulignant que « le Canada continue de solidifier son engagement à l’échelle de la région de l’Asie-Pacifique », le ministre a indiqué que des « pourparlers exploratoires (sont) en cours afin d’en arriver à un accord de libre-échange entre le Canada et l’ASEAN ».


Les dix pays membres de l’ASEAN (Thaïlande, Malaisie, Singapour, Indonésie, Philippines, Brunei, Vietnam, Laos, Birmanie et Cambodge), qui comptent au total quelque 650 millions d’habitants, ont conclu des accords de libre-échange entre eux et avec des partenaires commerciaux de la région.


De son côté, le Canada espère voter cet automne l’accord de libre-échange transpacifique (TPP), signé en mars par l’Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam, mais sans les États-Unis. Les onze pays signataires du TPP pèsent au moins 15 % du PIB mondial.


Le gouvernement Justin Trudeau a également conclu un accord de libre-échange avec l’Union européenne (CETA), en vigueur depuis l’automne, et a lancé en mars des négociations pour conclure un tel accord commercial avec les quatre pays sud-américains du Mercosur. 


Ottawa mène en outre des discussions exploratoires avec la Chine en vue d’un accord de libre-échange qui, s’il voyait le jour, serait le premier du genre entre Pékin et un pays occidental.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Vers une guerre froide entre les États-Unis et la Chine?

26/01/2019 | François Normand

ANALYSE - Les États-Unis et la Chine sont de plus en plus en concurrence, et la tension monte en Asie-Pacifique.

Non, la Chine ne sera pas numéro un

11/01/2019 | François Normand

BALADO - Et si on exagérerait encore? On a craint l’ex-URSS, le Japon, et, maintenant, c’est la Chine.

À la une

Les démocrates proposent une révolution verte aux États-Unis

16/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Des démocrates proposent un New Deal qui pourrait transformer les États-Unis comme celui de Roosevelt.

Bourse: le rebond de 18% suscite la méfiance

BLOGUE. Les experts se demandent si la pause de la Fed suffira à contrecarrer la récession possible des profits.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

15/02/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres qui ont marqué l'actualité boursière? Surprise: l'un d'entre-eux n'aura pu faire mieux que SNC.