Fardeau plus lourd aux institutions financières

Publié le 20/11/2012 à 16:44, mis à jour le 20/11/2012 à 17:54

Fardeau plus lourd aux institutions financières

Publié le 20/11/2012 à 16:44, mis à jour le 20/11/2012 à 17:54

Par Guillaume Poulin-Goyer

[Photo : Bloomberg]

BUDGET QUÉBEC 2013 - Les institutions financières, dont les cabinets de services financiers, subissent une hausse de leur fardeau fiscal.


Cette augmentation s’inscrit dans l’ensemble des mesures entourant l’harmonisation de la taxe de vente du Québec (TVQ) avec la taxe sur les produits et services (TPS). Elle alourdira le fardeau fiscal des institutions financières de 310 M$ pour les trois prochaines années financières du gouvernement.


Avant l’harmonisation, les institutions financières comme les banques et les cabinets de services financiers voyaient leurs services détaxés. Ainsi, elles profitaient d’un remboursement de la taxe sur les intrants (RTI) dans le régime de la TVQ. Elles devaient en contrepartie payer une autre taxe attribuable à l’impact sur les finances publiques du fait d’accorder des RTI, appelée taxe compensatoire.


Avec l’harmonisation de la TVQ, leurs services financiers deviennent désormais exonérés selon le régime de la TVQ à compter du 1er janvier 2013. En contrepartie, le gouvernement devait éliminer la partie de la taxe compensatoire progressivement à partir de cette date.


Le budget de Québec prévoit toutefois une réduction plus lente de cette taxe compensatoire, ce qui revient à un alourdissement de leur facture fiscale pour les institutions financières comme les banques, les sociétés de fiducie et les caisses.


Rappelons que plusieurs petits cabinets de services financiers s’étaient plaints des pertes causées par l’harmonisation.


En conférence de presse, le ministre des Finances, Nicolas Marceau, ne s’est pas formalisé du sort de l’ensemble des institutions financières : « C’est une industrie assez concurrentielle. Je pense qu’une partie de cette imposition n’est pas trop problématique. Les profits de ces institutions augmentent année après année et je ne crois pas qu’on les mette en péril. »


PLUS :


Budget: Marceau atteint les cibles et annonce « une action coup de poing »


Congé fiscal pour les projets majeurs


Les hausses d'impôt commenceront dès le 1er janvier


Loto-Québec, Hydro-Québec et la SAQ feront leur part


La règle des 15 ans tombe: les pharmaceutiques compensées


La Banque de développement économique du Québec au secours des régions


Québec n'interviendra pas dans les affaires de la Caisse


Les redevances minières sur la glace


200 M$ pour le transport vert


Infrastructures: des milliards en moins


Taxer les « vices »


Crédit d’impôt à l’investissement prolongé


RVER: un projet de loi d’ici le printemps 2013


Budget : trois politiques économiques à venir


Travailleurs âgés: des allègements annulés

Sur le même sujet

Encourager la médiocrité

23/02/2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. Les propositions pour aider les sociétés qui sont la cible d’offres «hostiles» devraient faire réfléchir.

Cote de crédit du Québec: peu de marge de manoeuvre, selon les grandes agences

Les grandes agences de notation de crédit ne devraient pas réserver de mauvaises surprises au ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Rio Tinto expérimente la mine sans mineur

Édition du 19 Avril 2014 | Suzanne Dansereau

Afin de mieux traverser la crise financière qui les secoue, les minières doivent investir davantage dans l'innovation.

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick Clérouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, à l'image des FNB? Réponse à notre lecteur