Budget: Marceau atteint les cibles et annonce « une action coup de poing »

Publié le 20/11/2012 à 16:42, mis à jour le 22/11/2012 à 11:23

Budget: Marceau atteint les cibles et annonce « une action coup de poing »

Publié le 20/11/2012 à 16:42, mis à jour le 22/11/2012 à 11:23

Par François Pouliot

Le ministre des finances Nicolas Marceau

BUDGET QUÉBEC 2013 - Le ministre des finances Nicolas Marceau a déposé mardi le premier budget du Parti québécois. Celui-ci atteint les cibles budgétaires, force de nouvelles compressions et contient notamment une nouvelle mesure «coup de poing» pour les grandes entreprises.


Le budget prévoit que le Québec retrouvera l'équilibre budgétaire l'an prochain, après un exercice supplémentaire de compressions de ses dépenses et un effort supplémentaire demandé aux sociétés d'état Hydro-Québec, Loto-Québec et SAQ. Hydro éliminera notamment par attrition 2000 emplois dans le but d'augmenter sa rentabilité.


Le budget abandonne certaines des mesures annoncées l'an dernier par les libéraux comme la bonification des incitatifs fiscaux aux salariés de plus de 65 ans. Il demande en outre aux institutions financières de prolonger leur contribution au trésor public et introduit de nouvelles taxes sur le tabac et l'alcool.


Dans la foulée, la règle des 15 ans est abolie. Celle-ci faisait en sorte que Québec continuait d'acheter des médicaments d'ordonnance même après l'expiration des brevets. En contrepartie, Québec introduit cependant des crédits d'impôt à la recherche et développement.


Tel qu'il l'avait annoncé, le gouvernement ralentit aussi le rythme de ses investissements en infrastructures de 1,5 G$ par année.


Malgré un retard de 1,6 G$ sur les objectifs 2012-2013, le ministre est confiant de voir la cible atteinte et promet que, grâce aux mesures de compression à venir, l'équilibre budgétaire sera atteint l'an prochain.


Un projet « coup de poing »


La plus importante mesure économique du budget Marceau est l'annonce d'un congé d'impôt de 10 ans pour tous les projets manufacturiers de plus de 300 M$.


La mesure vise notamment à attirer des entreprises de transformation. Le gouvernement qualifie cette annonce de «mesure coup de poing».


Pour l'ensemble des entreprises le gouvernement introduit de même un crédit d'impôt qui vise à encourager l'achat de machinerie et d'autre matériel par le secteur manufacturier.


La Banque de développement du Québec est de même créée et regroupera des programmes existants pour créer deux fonds d'investissement qui focaliseront sur les régions.


Avec Marie-Ève Fournier, Stéphane Rolland et Valérie Lesage


Les redevances minières sur la glace


RVER: un projet de loi d'ici le printemps 2013


Fardeau plus lourd aux instutions financières


La règle des 15 ans: les pharmaceutiques compensées


Les hausses d'impôt commenceront dès le 1er janvier


200 M$ pour transport vert


Québec n'interviendra pas dans les affaires de la Caisse


La Banque de développement économique du Québec au secours des régions


Travailleurs âgés: des allègements annulés


Budget : trois politiques économiques à venir


Congé fiscal pour les projets majeurs


Crédit d'impôt à l'Investissement prolongé


Loto-Québec, Hydro-Québec et la SAQ feront leur part


Infranstructures: des milliards en moins


Taxer les «vices»


Budget Marceau: les plus et les moins selon les gens d'affaires


René Vézina parle du premier budget Marceau à «Ça commence bien» du 20 novembre


Budget Marceau: un sursis bien accueilli par les minières


Le budget Marceau pourrait nuire à SNC et Genivar


Le budget Marceau favorable pour Jean Coutu


Webtélé: pourquoi le milieu des affaires lance des fleurs au budget Marceau


Budget Marceau : une mesure inutile?


Diane Bérard parle des contrecoups du budget provinvial à «Ça commence bien» du 22 novembre

Sur le même sujet

Encourager la médiocrité

23/02/2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. Les propositions pour aider les sociétés qui sont la cible d’offres «hostiles» devraient faire réfléchir.

Cote de crédit du Québec: peu de marge de manoeuvre, selon les grandes agences

Les grandes agences de notation de crédit ne devraient pas réserver de mauvaises surprises au ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE. En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars à chaque étape. Un mauvais coup peut être onéreux.

Avez-vous vraiment confiance en vous?

18/04/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Pour s'en faire une idée, un petit quiz qui vous prendra trois minutes de votre temps.

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick Clérouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, à l'image des FNB? Réponse à notre lecteur