Veut-on d'un Berlusconi au Québec? La réponse est non!


Édition du 08 Novembre 2014

Disons les choses clairement :
1. Pierre Karl Péladeau (PKP) s'est lancé en politique en mars pour devenir chef du Parti québécois, premier ministre et chef d'un Québec indépendant.
C'est pour cela qu'il reçoit les appuis des grands bonzes, des stratèges ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

En direct: le débat des chefs

13/09/2018 | lesaffaires.com

LesAffaires.com vous présente, en direct, le débat des chefs des élections provinciales québécoises 2018.

Entrevue PQ: Lisée ciblerait PME, salaires des PDG et la Caisse

13/09/2018 | Stéphane Rolland

Jean-François Lisée, du PQ, est notre dernier chef de parti en entretien en vue du débat qui sera diffusé ce soir, 20h.

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour à 09:44 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.