Une politique bioalimentaire muselée par la réglementation


Édition du 21 Avril 2018

Beaucoup d'espoirs sont fondés dans la politique bioalimentaire que vient d'annoncer le gouvernement du Québec. Les objectifs sont louables, mais les moyens sont limités. Il faudra compter sur le dynamisme des entreprises agricoles et les milieux liés à l'alimentation ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

L'État du Missouri dit non aux «saucisses végétariennes»

28/08/2018 | AFP

Les producteurs ne peuvent plus vendre des substituts de viande d’origine végétale avec des termes réservés à la viande.

Pharmaprix se lance dans la vente de fruits et légumes

10/08/2018 | Martin Jolicoeur

La torontoise poursuit sa transformation vers un modèle qui se rapproche de plus en plus de l'épicerie.

À la une

Entreprises québécoises: comment se conformer au RGPD?

Édition du 22 Septembre 2018 | Jean-François Venne

L’entrée en vigueur, en mai 2018, du Règlement général sur la protection des données (RGPD) dans l’Union européenne...

America inc. exhorte Trump à garder le Canada dans l'ALÉNA

19/09/2018 | François Normand

Les poids lourds d’America Inc. demandent aussi trois choses aux négociateurs.

ALÉNA: encore du travail avant de parvenir à un accord entre Washington et Ottawa

19/09/2018 | AFP

Beaucoup de travail reste à faire au cours des discussions de haut niveau qui ont repris mercredi à Washington.