Une politique bioalimentaire muselée par la réglementation


Édition du 21 Avril 2018

Beaucoup d'espoirs sont fondés dans la politique bioalimentaire que vient d'annoncer le gouvernement du Québec. Les objectifs sont louables, mais les moyens sont limités. Il faudra compter sur le dynamisme des entreprises agricoles et les milieux liés à l'alimentation ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Sécurité alimentaire : comment se rapprocher du risque zéro ?

BLOGUE. Quand il est question de sécurité alimentaire, le risque zéro n’existe pas. Mais on peut ...

L'avocat continue de gagner en popularité en Occident

22/01/2019 | AFP

Une tendance qui devrait se poursuivre, mais connaître un petit ralentissement en 2019, selon le responsable de la WAO.

À la une

Tofu: Soyarie ne suffit pas à la demande

14:26 | Anne-Marie Tremblay

PME DE LA SEMAINE. L'usine de Soyarie tourne 6 jours sur 7, 24 heures sur 24.

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.