Un premier excédent commercial pour le Canada en plus d'un an

Publié le 05/10/2018 à 10:42

Un premier excédent commercial pour le Canada en plus d'un an

Publié le 05/10/2018 à 10:42

Par AFP

[Photo: 123rf]

Le Canada a enregistré en août un premier excédent commercial en plus d’un an et demi, avec un recul marqué des importations et des exportations, a annoncé vendredi l’institut canadien de la statistique.


L’excédent commercial, le premier depuis décembre 2016, est ressorti à 526 millions de dollars canadiens, après un déficit de 189 millions de dollars en juillet.


Cette amélioration de la balance commerciale a surpris les économistes qui s’attendaient à un déficit de 500 millions de dollars, en raison de l’incertitude entourant la renégociation du traité de libre-échange continental avec les États-Unis et le Mexique, finalement couronnée de succès dimanche dernier.


Statistique Canada a attribué cette amélioration à une baisse marquée des importations en provenance des pays autres que les États-Unis et un recul également des exportations, ce qui « n’augure pas particulièrement bien » pour la croissance de l’économie en août, selon la Banque CIBC.


Les importations ont chuté de 2,5 % à 50 milliards de dollars, avec des baisses dans 7 des 11 catégories principales, notamment dans l’aéronautique et autres équipements de transport. Les importations de ces produits ont fondu de moitié depuis le mois de mai, selon Statistique Canada.


Les importations de biens de consommation ont également diminué, tout comme celles des voitures et des pièces détachées, en baisse pour un cinquième mois consécutif.


Les exportations du Canada ont fléchi de 1,1 % en août à 50,5 milliards de dollars, avec une baisse des exportations de véhicules et d’or. Hors énergie, les exportations ont reflué de 1,5 %.


L’excédent commercial s’explique surtout par une chute de 4,5 % des importations des pays autres que les États-Unis, notamment la Chine, le Brésil, la Belgique, l’Algérie et les Pays-Bas. Les exportations vers les pays autres que les États-Unis ont diminué de 0,9 %.


Les exportations et les importations du Canada avec les États-Unis ont également légèrement diminué, l’excédent commercial du Canada avec son voisin américain restant essentiellement inchangé en août, à 5,3 milliards de dollars.


Les exportations d’acier vers les États-Unis étaient en hausse pour un deuxième mois d’affilée malgré l’imposition par les Américains de droits de douane de 25 %, tandis que celles d’aluminium, frappées d’une taxe de 10 %, reculaient pour un troisième mois consécutif.


Les importations canadiennes d’acier et d’aluminium des États-Unis, objet de taxes douanières similaires de la part du Canada, ont respectivement diminué et augmenté en août.


image

Sécurité alimentaire

Mardi 13 novembre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Intelligence artificielle

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février

Sur le même sujet

Les véhicules autonomes pourraient sabrer plus de 1M d'emplois

Le document d’Emploi et Développement social Canada souligne les difficultés pour recycler certains de ces travailleurs.

Les entreprises canadiennes ont dépensé 14G$ en cybersécurité

95 % des répondants à ce sondage ont affirmé avoir recours à « une certaine forme de cybersécurité ».

À la une

Les pros sont encore plus prudents

Découvrez comment les gestionnaires avaient échafaudé leur portefeuille à l'arrivée de l'automne.

La santé publique se prépare à la légalisation du cannabis

14:05 | AFP

L'entrée en vigueur de la légalisation du cannabis suscite toujours de vives inquiétudes.

Pas un jeu d'enfant, les enjeux légaux reliés au cannabis

Édition du 06 Octobre 2018 | Simon Lord

Malgré la légalisation, les producteurs ne sont pas à court d'aspects légaux à comprendre.