Un métier au bout du parcours


Édition du 12 Décembre 2015

Plus de 3 000 personnes sont passées par les entreprises d'insertion québécoises en 2014, et 75 % d'entre elles sont retournées aux études ou ont décroché un emploi. Des personnes qui sans cela auraient pu grossir les rangs du chômage ou de l'aide ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

L'aéronautique québécoise est-elle à risque?

10/11/2017 | Martin Jolicoeur

Oubliez les difficultés de Bombardier. Ou les risques de délocalisation au Mexique, au Maroc ou en... Alabama.

La dette des ménages est le plus grand risque, dit Stephen Poloz

07/11/2017 | Stéphane Rolland

Entrevue. Le gouverneur de la Banque du Canada parle du risque que représente l’accroissement des dettes hypothécaires.

À la une

Ventes agressives: Bell n'en a trouvé aucune preuve

«Un tel comportement serait tout à fait contraire aux valeurs de Bell», se défend l’opérateur canadien.

La France veut devenir une «startup nation»

Voici l'ambitieux plan de match de Paris pour stimuler la création d'entreprises et d'emplois en France.

Bourse: la nouvelle prévision audacieuse du stratège de BMO

15:38 |

BLOGUE. Son pronostic a de quoi attirer l'attention.