Précipice fiscal: les négociations reprennent à Washington cette semaine

Publié le 25/11/2012 à 14:21, mis à jour le 25/11/2012 à 14:27

Précipice fiscal: les négociations reprennent à Washington cette semaine

Publié le 25/11/2012 à 14:21, mis à jour le 25/11/2012 à 14:27

Par AFP

Des négociations importantes portant sur les finances des États-Unis reprennent cette semaine à Washington. Photo: Bloomberg

Après Thanksgiving, les élus du Congrès américain reviennent à Washington lundi pour négocier avec Barack Obama un accord historique sur le déficit, qui pourrait voir les républicains accepter de manière détournée pour la première fois une hausse des impôts des riches.


Il reste 37 jours avant le 2 janvier et le déclenchement du précipice fiscal (fiscal cliff, en anglais), une loi automatique par laquelle l'impôt sur le revenu bondira pour tous les Américains, même les plus pauvres, et les budgets de tous les ministères seront rabotés, même celui de la sacro-sainte défense. Ce brusque ajustement mis en place pour assainir la situation budgétaire, pourrait replonger le pays en récession.


Pour se soustraire à ces mesures aveugles, Washington veut élaborer un plan de réduction de la dette équivalent mais plus équilibré.


Démocrates et républicains redoublent donc de créativité pour trouver des économies d'au moins 1200 milliards d'ici 2021 tout en restant fidèles à leurs engagements de campagne.


La tâche est indispensable au rétablissement de la crédibilité du crédit américain, face à un déficit à 7% du produit intérieur brut (PIB) en 2012, et une dette record de 16292 milliards de dollars (108% du PIB). Le budget fédéral 2012, 3800 milliards annuels, représentait 24,3% du PIB, un ratio qui n'avait jamais été aussi haut depuis la Seconde guerre mondiale.


Or Barack Obama l'a juré: il n'y aura pas d'accord sans augmentation des impôts des 2% de ménages américains les plus riches, gagnant plus de 250000 dollars annuels (194.000 euros).


L'âge de la retraite pourrait changer


À suivre dans cette section

Sur le même sujet

États-Unis: la popularité d'Obama en forte baisse

29/04/2014

Une majorité d'Américains désapprouvent sa gestion de l'économie, des soins de santé et de la crise en Ukraine.

Obama prêt à la fin de la collecte des données téléphoniques aux Etats-Unis

25/03/2014 | AFP

Sous pression depuis les révélations d'Edward Snowden, Barack Obama a opté mardi pour une ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Target souffre au Canada et abaisse ses prévisions

Les ventes des établissements ouverts depuis un an au Canada ont chuté de 11% au cours des trois derniers mois.

10 choses à savoir mercredi

Décès de Lucie Chagnon, Couche-Tard refroidit les ardeurs à propos de la Chine, nouvelles images du iPhone 6...

Forte création d'emploi aux États-Unis mais peu d'inflation: mystère?

Il y a 50 minutes | René Vézina

Une nouvelle analyse montre que la reprise de l'économie américaine n'est peut-être pas aussi forte qu'on le croit.