Pluies diluviennes : 200 M$ de dégâts

Publié le 09/07/2012 à 10:20, mis à jour le 09/07/2012 à 11:04

Pluies diluviennes : 200 M$ de dégâts

Publié le 09/07/2012 à 10:20, mis à jour le 09/07/2012 à 11:04

Par Olivier Schmouker

Ces pluies se sont étalées sur quatre journées à la fin de mai. Photo : DR.

Vous souvenez-vous des pluies diluviennes du mois de mai dernier? De l'énorme quantité d'eau tombée en quelques minutes et qui ont provoqué de spectaculaires refoulements d'égouts, en particulier à Montréal? Et par suite des maisons, commerces et autres voitures endommagées? Cette catastrophe naturelle a eu un coût, estimé à «plus de 200 millions de dollars» par le Bureau d'assurance du Canada.


Ce 200 millions est une estimation préliminaire effectuée par la firme Property Claim Services (PCS-Canada), un spécialiste des bilans des pertes liées aux catastrophes naturelles. Il concerne les dommages causés par les pluies diluviennes et les vents violents qui ont frappé le Québec et l'Ontario durant quatre jours, du 26 au 29 mai. Ceux-ci ont causé d'importants dégâts dans certaines régions du Québec et de l'Ontario, notamment à Montréal et à Thunder Bay qui furent les plus touchées.


Le Bureau d'assurance du Canada est l'association sectorielle nationale qui représente les sociétés privées d'assurance habitation, automobile et entreprise du Canada. Il dit regrouper la grande majorité des acteurs du marché de l'assurance de dommages au Canada.


PLUS : Des pertes de 50 millions pour des cultivateurs en Montérégie

Sur le même sujet

Êtes-vous assurés contre les tremblements de terre?

Voilà une question qui peut sembler bien banale pour un investisseur. Pourtant, si la maison représente ...

Japon: le pire typhon en dix ans est attendu mercredi

15/10/2013

L'est du Japon doit être touché mercredi par le typhon Wipha, décrit comme le plus puissant de la ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

De tuile en tuile pour Bombardier et des chicanes à prévoir

31/01/2015 | René Vézina

Bombardier fait régulièrement les manchettes depuis le début de l’année mais pas pour les bonnes raisons.

REER ou RVER : lequel choisir ?

31/01/2015 | Dominique Lamy

Faut-il préférer le RVER, ce nouveau venu, au bon vieux REER?

Dix tendances en tourisme pour 2015

Édition du 31 Janvier 2015 | Martin Jolicoeur

S’il existe une industrie qui n’évolue pas en vase clos, c’est bien celle du tourisme. ...