PKP, un grand gestionnaire? Le bilan est inégal

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Avril 2015

PKP, un grand gestionnaire? Le bilan est inégal

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Avril 2015

Pierre Karl Péladeau. (Photo: Bloomberg)

Plusieurs militants péquistes misent sur Pierre Karl Péladeau pour diriger leur parti.


L'ex-président et ex-chef de la direction de Québecor présente de l'intérêt. Il est riche et il a dirigé une grande société, une espèce rarissime chez les péquistes. Il fréquente les vedettes du monde du spectacle. Il est fonceur et déterminé. Il promeut l'entrepreneuriat. Il s'est lancé en politique «pour faire du Québec un pays».


Même si leur parti est officiellement de centre gauche et prosyndical, de nombreux militants péquistes ne s'offusquent pas du fait que PKP ait été un patron antisyndical (il a 14 lock-out à son actif selon la FTQ) et qu'il ait frayé avec la droite. Il a été membre de l'Institut Fraser et a courtisé les conservateurs de Stephen Harper. La station de télévision Sun News, qu'il a lancée, était une réplique de la chaîne américaine Fox, réputée pour la promotion de valeurs conservatrices. On tolère que PKP soit rude, intempestif et mauvais communicateur. PKP vient d'embaucher le faiseur d'image Steve Flanagan pour peaufiner son discours, contrôler ses émotions face aux journalistes, montrer plus d'empathie.


Le jugement sévère de l'homme d'affaires Mitch Garber sur la performance de PKP à la tête de Québecor et la vente imminente des journaux anglophones de la Corporation Sun Media au groupe Postmedia fournissent l'occasion de rappeler certaines actions de Québecor sous la direction de PKP.


À lire également: Attaque sur PKP: dragon Mitch crache trop vite le feu


Alors qu'il en était président et chef de la direction, Québecor a déboursé 983 millions de dollars, en 1999, pour acquérir Sun Media, qui exploitait 8 quotidiens et 174 hebdomadaires, et a payé 576 M$, en 2007, pour acheter Osprey Media Income Trust, qui exploitait 54 publications, dont 20 quotidiens. Coût net, après la revente de quatre quotidiens ontariens de Sun à Torstar, au prix de 350 M$ : 1,21 milliard de dollars. Or, Postmedia ne paiera que 316 M$ à Québecor pour acquérir ces médias. Bien sûr, l'industrie des médias s'est effondrée avec l'explosion d'Internet. Néanmoins, Québecor a payé le gros prix, ayant renchéri chaque fois sur les offres d'autres prétendants.


Autre aventure malheureuse au Canada anglais : la station de télévision Sun News que PKP avait lancée en avril 2011 et dont il avait confié la direction à des proches de Stephen Harper. Elle a cessé ses activités le 13 février dernier. Environ 200 personnes ont alors perdu leur emploi. Parmi elles, un ancien vice-président et l'ex-directeur du marketing de Sun News, qui ont ensuite été embauchés par le Parti conservateur fédéral. Selon le CRTC, la station a perdu 17 M$ en 2012 et 14,8 M$ en 2013.


Faillite de Quebecor World et guerre des hebdos


À propos de ce blogue

Tour à tour rédacteur en chef et éditeur du journal Les Affaires pendant quelque 25 ans, Jean-Paul Gagné en est l’éditeur émérite depuis 2007. En plus de publier un commentaire hebdomadaire dans le journal et de tenir un blogue dans LesAffaires.com, il participe à l’organisation d’événements et représente le journal dans les milieux d’affaires. Il est aussi appelé à commenter l’actualité dans d’autres médias et à prononcer des conférences. Jean-Paul Gagné a consacré sa vie professionnelle au journalisme économique. Avant son entrée aux journal Les Affaires, qu’il a contribué à relancer pour en faire la principale publication économique du Québec, il a passé une douzaine d’années au quotidien Le Soleil, où il était journaliste économique et cadre à la rédaction. Jean-Paul Gagné est diplômé en économie et en administration. Il a reçu de nombreuses marques de reconnaissance, dont les prix Hermès et Gloire de l’Escolle de l’Université Laval, le prix Carrière en journalisme économique de la Caisse de dépôt et placement et Merrill Lynch et le Prix du livre d’affaires remis par Coop HEC Montréal et PricewaterhouseCoopers. Il siège au conseil d’administration d’organismes sans but lucratif.

Jean-Paul Gagné

Sur le même sujet

En direct: le débat des chefs

13/09/2018 | lesaffaires.com

LesAffaires.com vous présente, en direct, le débat des chefs des élections provinciales québécoises 2018.

Entrevue PQ: Lisée ciblerait PME, salaires des PDG et la Caisse

13/09/2018 | Stéphane Rolland

Jean-François Lisée, du PQ, est notre dernier chef de parti en entretien en vue du débat qui sera diffusé ce soir, 20h.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Consommation responsable: larguer la viande rouge avant son auto

BLOGUE. 9e baromètre de la consommation responsable: montée des rénorécupérateurs, chute du boeuf, timidité des femmes.

Leaders, voici pourquoi vos conseils ne sont jamais écoutés!

19/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. À force d'agir en expert «qui sait toujours tout sur tout», les oreilles des autres deviennent sourdes.